Femmes, Développement et Droits Humains en Guinée (F2DH)C’est après beaucoup d’hésitations que la porte du ministère de la Justice a été ouverte aux manifestants contre le viol en Guinée. Mais, le ministre Cheick Sako a livré un discours à la fois poignant et rassurant. Il a même brandi la fiche du mandat d’arrêt international contre le jeune artiste Tamsir Touré qu’il a promis de faire traduire en justice pour payer de sa forfaiture.

Aux alentours de 11H12′, quand le ministre s’est résolu à recevoir les manifestants, c’est notre consoeur Asmaou Barry qui a lu le mémorandum adressé au ministre de la Justice, Garde des sceaux.

Ensuite, une certaine madame Mariam Camara a dit l’énervement des femmes, mères des hommes, à voir leur honneur si souillé et bafoué par des enfants qui n’hésitent plus à humilier leurs victimes pour toute la vie. Madame Camara a rappelé qu’une femme violée comme le cas précédent aura du mal à reconstruire sa vie et risque d’être perturbée par cet acte ignoble pour des années.

Ibrahima Sory DialloPour sa part, madame Yansané Fatou Baldé a rappelé au ministre les textes de lois qui punissent les viols et le rôle que la justice guinéenne refuse de jouer pour protéger les femmes et punir les violeurs.

Dans son discours-réponse, Me Cheick Sako, le ministre de la justice a rassuré les manifestants de sa détermination à combattre de tels actes. Il a même brandi la fiche du mandat d’arrêt international qui a été délivré hier contre Tamsir Touré et insisté sur sa détermination à punir les coupables de tels actes qui qu’ils soient…

C’est donc très réconfortés et rassurés que les manifestants ont quitté le ministère qui semblait pourtant leur refuser l’accès. Accompagnés par cinq pick-up des forces de l’ordre, les manifestants se dirent maintenant vers le ministère des Droits de l’Homme et des libertés…

A suivre !

Ibrahima Sory Diallo est le manifestant de Guineematin.com contre le viol

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin