Un pasteur et deux apôtres mis aux arrêts : l’Eglise, la Bible, la police et les accusés

DPJ, Direction de la police judiciaire Un pasteur et deux de ses apôtres ont été arrêtés par la direction de la police judiciaires hier, mercredi 4 novembre 2015. Ils accusent l’Eglise de manipuler la police ; tandis qu’ils sont accusés (à la police) de vouloir brûler la bible… Guineematin.com a envoyé un de ses reporters à la DPJ pour mieux vous informer…

Selon la police, il est reproché à ces hommes de religion, des faits de profanation. En recevant Guineematin.com, ce jeudi, dans son bureau, le commissaire Gadiri Condé, commissaire central de la police judiciaire, a d’abord confirmé cette arrestation. « Ils étaient en train de développer une secte qui consiste à brûler la bible et le coran. Pour eux, ce sont de livres diaboliques. Nous les avons mis aux arrêts moins pour leur faire du mal que pour leur sauver de la vindicte populaire », nous a confié le commissaire.

Pourtant, la source qui avait préalablement contacté Guineematin.com avec des documents de preuve expliquait que le pasteur en question et ses apôtres sont victimes d’un acharnement de l’Alliance des Eglises et Missions catholiques de Guinée.

Cette alliance, selon cette source, avait fait arrêter le pasteur dans un premier temps. Mais, faute de preuves, il aurait été relâché. La même source indique que c’est cette même alliance qui est derrière cette deuxième arrestation  du pasteur, en manipulant certains officiers de la police nationale.

Mais, le directeur de la police judiciaire jure qu’il n’a pas été saisi par l’alliance des églises et missions Catholiques de Guinée.  «C’est la direction des libertés publiques (Ministère de l’Administration du Territoire) qui nous a saisi du dossier.  Monsieur le directeur et son adjoint sont venus nous saisir en personne », a déclaré le commissaire Gadiri Condé.

Thierno Amadou Camara pour Guineematin.com

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS