Prison civile, Général Ibrahima Baldé« Ils sont trois pick up du corps d’élite de la garde présidentielle (les bérets rouges) à débarquer dans le quartier. Mais, les habitants vaquent à leurs occupations. De nombreux policiers et gendarmes sont déployés dans la prison », a expliqué, à 19H 40′, le reporter de Guineematin.com qui se trouve sur place depuis une dizaine de minutes.

Plusieurs habitants de ce quartiers ont déjà joint leurs voix à leur chef de quartier et du gouverneur de Conakry pour lancer un appel aux autorités de notre pays pour délocaliser cette maison centrale qui devient de plus une source d’insécurité pour eux.

Comme nous l’annoncions précédemment, des tirs ont été entendus dans la soirée de ce mercredi 11 novembre 2015 à la prison civile de Conakry. Joint au téléphone par Guineematin.com, le procureur général, Moundjour Chérif, a estimé qu’il n’y avait rien de grave. Selon des sources anonymes qui se sont confiées au téléphone de Guineematin.com, c’est en voulant transférer un groupe de prisonniers que les gardes pénitentiaires ont enregistré la résistance des détenus.

A suivre !

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin