Faranah : félicitée par ses auditeurs, la radio rurale manque de moyens

radio rurale de Faranah, maisonInaugurée en novembre 2000, la radio rurale de Faranah, la 88.2, se situe dans le quartier Abattoir 1, non loin de la résidence et du bureau du gouverneur de région, a constaté Guineematin.com à travers son envoyé spécial. Elle émet en langues locales (Sankaran, Djallonké, Kouranko, Poular). Les populations locales la captent deux fois par jour : le matin, de 7 heures à 10 heures et le soir, de 18 heures à 23 heures.

Mamady Oularé, présenté comme étant parmi les plus fidèles auditeurs de la radio rurale de FaranahInterrogé par Guineematin.com, monsieur Mamady Oularé, présenté comme étant parmi les plus fidèles auditeurs de la radio rurale de Faranah, nous explique l’importance pour lui de ce média de proximité : « lorsque nous avions des cas de décès, avant, nous étions obligés d’envoyer les jeunes un peu partout dans les autres localités pour annoncer cela aux parents. Mais, aujourd’hui, la radio rurale nous a sorti de cette difficulté », a-t-il dit.

Et, d’ajouter : « nous ne sommes pas instruits. S’il y a quelqu’un qui est instruit, qui nous informe de ce qui se passe en même temps, dans notre langue ; vraiment, nous en sommes contents ».

Directeur de la radio rurale, Monsieur Lamine OularéEn termes de difficultés, le Directeur de la radio rurale, Monsieur Lamine Oularé, qui a accordé une interview à Guineematin.com dans la salle de rédaction, se plaint : manque de subvention, la rareté des communiqués qui ne suffisent pas pour alléger les charges, des difficultés pour payer les contractuels, etc.

Mais, « la fondation hirondelle, par l’entremise de la direction générale de la radio rurale de Guinée, nous a aidé à passer de l’analogie au numérique, il y a quelques mois à travers un studio qu’ils nous ont offert. Un deuxième studio de dernière génération, accompagné d’un groupe électrogène de 13 KWA, nous a aussi été offert par le chef de l’Etat, le professeur Alpha Condé », s’est-il réjouit.

Les locaux de la radio ont récemment bénéficié de travaux de rénovation financés par Moussa Camara, allias Tata vieux, ministre de la pêche et ressortissant de la localité.

De Kankan, Thierno Amadou Camara envoyé spécial de Guineematin.com

 

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS