Recomposition des communes : le maire de Faranah ne compte pas quitter avant les futures élections

maire de FaranahÉlu en 2005, El hadj Mamadou Oularé, l’actuel maire de la commune urbaine de Faranah, fait l’objet de vives critiques de la part des responsables locaux du RPG arc-en-ciel. L’accusant de mauvaise gestion répétée de fonds publics, notamment des taxes minières, ces responsables demandent le départ du maire et des autres conseillés, conforment à l’accord politique du 20 août 2015, a appris Guineematin.com à travers son envoyé spécial.

Pour mieux comprendre ce dossier, surtout recueillir la version du maire décrié, Guineematin.com s’est rendu au domicile de ce dernier où il nous a accordé une interview dans la nuit de ce mercredi 11 novembre 2015.

Ci-dessous, Guineematin.com vous propose le décryptage de cette interview que le maire, Elhadj Mamadou Oularé a bien voulu nous accorder :

Guineematin.com : d’après l’accord du 20 août dernier, certaines communes comme celle de Faranah devraient être recomposées. Est-ce que vous pouvez nous dire ce qui se passe pour la recomposition de la commune de Faranah ?

El hadj Mamadou Oularé : Bon, il a été dit effectivement que toutes les communes urbaines devraient être recomposées, mais je ne sais pas pourquoi celle de Faranah a retardé. Mais comme cela dépend des autorités locales, seules elles pourraient nous dire pourquoi ce retard.

Guineematin.com : Les autorités locales, c’est-à-dire le préfet et le gouverneur ?

El hadj Mamadou Oularé : Tout à fait !

Guineematin.com : Il y a des voix qui s’élèvent pour demander le départ de votre équipe, comment percevez-vous cette volonté ?

El hadj Mamadou Oularé : Quelles voix ?

Guineematin.com : Nous avons pu rencontrer des responsables du parti, qui disent vouloir qu’une autre équipe soit à la tête de la mairie.

El hadj Mamadou Oularé : Je ne sais pas qui vous avez rencontré, mais ce qui est vrai c’est que bientôt  les élections communales. Ceux qui  voudront être à la commune, qu’ils commencent déjà à se préparer.

Guineematin.com : Comment se porte le RPG à Faranah ?

El hadj Mamadou Oularé : Bon, on vient de finir avec les élections présidentielles. Faranah a toujours été le fief du RPG, qui connait l’histoire du RPG à Faranah ne pose pas cette question.

Guineematin.com : Monsieur le maire, il y a quelques mois, il y avait des difficultés entre les deux sections, est ce qu’on peut dire que vous conjuguer désormais le même verbe ?

El hadj Mamadou Oularé : Non ! Ce n’est pas facile. Vous savez, le RPG  est devenu un grand parti. Donc, dire qu’il n’y a plus de problème, c’est trop dire.

Guineematin.com : Quelle réponse à ces gens qui vous accusent de mauvaise gestion à la tête de la mairie ?

El hadj Mamadou Oularé : Bon ! Pour nous, ce sont des rumeurs, hein ! Dire que la mairie a bouffé de l’argent, quel argent ? Au jour d’aujourd’hui, on a eu l’assistance de Bellzone à deux reprises. Faranah a eu jusqu’à concurrence d’un milliard, reparti entre l’administration et les communes. Donc, la commune de Faranah pour une première fois a eu 180 millions et pour cette deuxième fois quelques deux cent millions.

Guineematin.com : Mais, est-ce que vous communiquez tout cela à la population ?

El hadj Mamadou Oularé : Oui ! La commune se fait le devoir de communiquer à l’occasion de nos sessions trimestrielles. La population est largement informée.

Guineematin.com : Quel message donneriez-vous à la population de Faranah ?

El hadj Mamadou Oularé : Le citoyen doit aimer sa commune. Les communes sont érigées pour que le développement soit initié par les citoyens eux-mêmes.

Entretien réalisé par Thierno Amadou Camara, envoyé spécial de Guineematin.com à Faranah

 

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS