Échec répété de l’opposition : le président du parti MSD demande un « assainissement »

Président du parti Mouvement pour la Solidarité et le Développement (MSD), Docteur Abdoulaye DialloFace à l’échec répété de l’opposition guinéenne vis-à-vis du pouvoir d’Alpha Condé durant les différentes consultations électorales en Guinée ces dernières années, le Président du parti Mouvement pour la Solidarité et le Développement (MSD), Docteur Abdoulaye Diallo demande un « assainissement » au sein de la classe politique en Guinée, a appris Guineematin.com à travers un de ses reporters qui était sur place. Cette demande Du leader du MSD a été faite au siège de son parti, à Cosa, ce jeudi 12 novembre 2015 à travers un point de presse.

« Nous en appelons à une prise de conscience nationale, à l’assainissement de la classe politique, car la plupart des acteurs actuels ont montré leurs limites. Il est temps qu’ils tirent les leçons qui s’imposent et aillent à la retraite après avoir réalisé que la politique n’est pas leur vocation », a-t-il dit.

Dénonçant les conditions d’organisation de la présidentielle du 11 octobre 2015 qui a vu le renouvellement du mandat du Président Alpha Condé pour 5 ans, le leader du MSD a également qualifié les opposants « d’apprentis politiciens » dont on doit se méfier. « Le processus électoral a été biaisé dès le départ. La CENI assujettie au pouvoir, le fichier électoral falsifié… bref, toutes les conditions étaient réunies pour l’organisation d’une mascarade électorale. Et, tout cela s’est malheureusement passé au nez et à la barbe des responsables de l’opposition qui, comme toujours d’ailleurs, ont fait preuve d’une naïveté particulière. Si l’on n’y prend garde, cette immaturité des apprentis politiciens qui aiment parler au nom des Guinéens aura pour effet le prolongement de la souffrance du peuple pendant 5 nouvelles années », a prévenu Docteur Abldoulaye Diallo.

Revenant sur la non participation de son parti, « le Mouvement pour la Solidarité et le Développement » à la présidentielle du 11 octobre, Docteur Abdoulaye Diallo a rappelé que le MSD est toujours fidèle à sa position : « le MSD a décidé, en toute responsabilité, de bouder le scrutin du 11 octobre, parce que n’accordant aucun crédit aux différents acteurs impliqués dans le processus électoral. Nous avons toujours dénoncé le manque de sérieux du pouvoir en place et l’incapacité de ses opposants à lui barrer le chemin ».

Mamadou Alpha Baldé pour Guineematin.com

 

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS