RUSAL CBKDes députés de l’assemblée nationale ont visité le chemin de fer de Rusal-CBK. La délégation est partie du petit bateau au dépôt de la CBK, un parcours d’une heure qui a permis aux élus du peuple de faire un constat déplorable. Le chemin de fer est occupé par des constructions anarchique, des commerces , des garages et des montagnes d’ordures qui menacent la sécurité des populations.  

Cette distance d’une quinzaine de km a permis aux députés de l’assemblée nationale de constater et de toucher du doigt les énormes difficultés aux quelles la société Rusal-CBK est confrontée dans le transport de la bauxite de Débélé au port minéralier de conakry.

Donnant ses impressions suite à la visite du chemin de fer le député Seinkoun Camara  a tout d’abord salué les efforts de Rusal-CBK dans l’entretien de la voie ferré qui permet d’éviter des accidents et sauvegarder des vies humaines avant d’ajouter » ce que nous avons vu aujourd’hui c’est seulement incroyable nous nous engageons aux côtés de Rusal pour remonter les informations au niveau de l’assemblée et de l’exécutif pour trouver rapidement une solution idoine dans l’intérêt des populations guinéennes et de Rusal ».
De son côté le député de la préfecture de Kindia l’honorable Fadiga président de la commission transport de l’assemblée nationale a cité les énormes réalisations faites par la compagnie Rusal dans la préfecture de Kindia, des réalisations qui selon le député contribuent a l’amélioration des conditions de vie des populations. Parlant de son constat après la visite du terrain le député Fadiga dira  » le chemin de fer de Rusal-CBK est complètement envahi par des constructions anarchiques, des commerces, des débits de boissons et des montagnes d’ordures, le problème est sérieux il faut très rapidement l’implication de toutes les autorités guinéennes et de Rusal pour trouver la solution à cette  occupation de l’emprise des rails qui est un problème social,économique,environnemental et sanitaire ».
Dans le cadre de la sécurisation du chemin de fer la société Rusal débloque chaque année plus d’un million usd, c’est pourquoi le Directeur Général de Rusal-Guinée  souhaite la mise en place d’une commission mixte y compris le ministère des mines pour une rencontre autour de la table et trouver une solution commune. Selon Guénnadi Vlasov  » nous sommes disposé à organiser une autre visite avec cette commission pour leur permettre de voir la réalité du chemin de fer, pour nous l’essentiel c’est de sécuriser les populations guinéennes » a-t-il conclut.
 
Pour éviter les accidents ferroviaires la société Rusal a mis en place une équipe chargée d’entretenir le chemin de fer. Grâce à cette équipe les défaillances constatées sur la voie sont rapidement corrigées pour empêcher tout accident. Autres efforts de la société Rusal c’est l’achat de nouveaux équipements, c’est ainsi que récemment la société a acheté et mis en exploitation de nouveaux wagons et de nouvelles locomotives à fin de renforcer le parc de l’entreprise.
 
Faut-il que les normes de sécurité ferroviaire interdisent la construction de toute infrastructure dans un rayon de 20m du chemin de fer. Cependant la visite du chemin de fer a révéler un constat contraire, les commerces,les constructions et autres formes d’activités sont à moins d’un mettre des rails devenus pour certains un dépotoirs d’ordures. C’est dans ces difficultés que la société Rusal évolue en conciliant production et sécurité. Espérons que cette fois  les députés parviendront à convaincre toutes les autorités concernées sur la nécessité de la sécurité ferroviaire.
Karim Konaté
Facebook Comments

Commentaires

Guineematin