Eva CrosLe bureau local de l’organisation Ikran N’ko de Mandiana a entrepris la construction d’une école d’enseignement de l’écriture N’ko à Yérémakono, dans la commune urbaine de Mandiana. Mais le projet se butte à un manque de moyens, et les initiateurs demandent de l’aide, a constaté sur place, l’envoyé spécial de Guineematin ce vendredi 20 novembre 2015.

Mise en place depuis 2002, la représentation a entamé l’enseignement de l’écriture N’Ko en 2010. Mais, faute d’infrastructures scolaires à leur disposition, le N’Ko ne sera pas enseigné cette année à Mandiana. C’est pour résoudre ce problème que le bureau a entrepris la construction de cette école.

Touchée par cette initiative citoyenne, l’honorable  Eva Cross,  la députée uninominale de Mandiana, a réagit à la demande de soutien faite par les initiateurs de ce projet, en se rendant sur le site dans l’après-midi de ce vendredi 20 novembre 2015. Ce, pour constater le niveau d’avancement des travaux afin de savoir comment les assister pour enfin réaliser le rêve qu’elle partage désormais, de voir cette école construite.

«Nous comptons attirer l’attention des ressortissants, du gouvernement, des organisations et de toutes les personnes de bonne volonté afin que ce rêve soit une réalité », a indiqué la femme parlementaire.

Et, d’ajouter : « Pour relever le défis majeur du développement, nous devons promouvoir l’alphabétisation. Avec le N’ko, nous pouvons atteindre cet objectif. La construction de cette école nous interpelle tous. Le N’ko est proche du monde rural qui pourra, dans un délai acceptable, en tout cas à Mandiana, avoir accès au savoir et aux techniques modernes », a dit Eva Kross.   DSCF5875

A en croire le doyen Lamine 3 Diakité, le président du bureau local de l’organisation, le terrain choisi pour abriter cette école mesure deux mille mètres carrés (2 000 m2).

Sur le site, on peut constater la fondation de trois salles de classe et le bureau de la future école; une quantité de sable rassemblée et un bassin pour conserver de l’eau déjà bâti.

De Mandiana, Thierno Amadou Camara, envoyé spécial de Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin