nouveau président de la délégation spéciale de Boké

Le gouverneur de Boké, remettant le cachet au nouveau président de la délégation spéciale de la Commune urbaine

A l’occasion de l’installation officielle de la délégation spéciale de la commune urbaine de Boké, le Vendredi 27 Novembre 2015, le secrétaire général de la commune a présenté la situation financière et le matériel laissé par l’ancienne équipe dirigeante. 

Dans sa lecture, le secrétaire général a indiqué que c’est exactement une somme de deux millions de francs guinéens (2 000 000 FG) qui se trouve actuellement dans la caisse de la mairie de Boké. Il a signalé également que l’équipe sortante a laissé cinq (5) ordinateurs dont deux (2) en mauvais état, deux (2) photocopieuses en mauvais état, deux (2) camions en mauvais état.

Voici quelques détails concernant la situation financière : selon la lecture faite par le secrétaire général de la commune, le budget communal exercice 2015 est équilibré en recettes et en dépenses, à un milliard de francs guinéens.
Niveau d’exécution du 1er Janvier au 31 Octobre 2015 ;

Recettes : 1 000 000 000 FG

Réalisation : 349 324 043 FG

Reste à réaliser : 650 675 967 FG
Taux de recouvrement : 34 %.

Pour justifier les raisons de la faiblesse de la somme trouvée dans la caisse, le secrétaire général a dit qu’au titre de la gestion des équipements marchands, les secteurs suivants restent redevables à la commune :

– Le Gare routière de Yomboya : avec un contrat de 6 millions de francs guinéens par mois, doit 2 mois à la commune : Août et Novembre ;

– Le Marché de Tamakéné : 5 mois (Juillet, Août, Septembre, Octobre et Novembre) en raison de 500 000 FG par mois. Soit 2 500 000 FG ;

– Le Marché de Hangar : 6 mois (de juin à novembre) en raison de 400 000 FG par mois. Soit 2 400 000 FG ;

– La CEPI de Boké : toute l’année 2015 avec 5 millions par mois, les versements sont faits à la préfecture ;

– Le service préfectoral des impôts : toute l’année 2015 avec un contrat d’un million par mois, les versements sont faits à la préfecture.

Les cinq (5) services doivent au total à la commune urbaine de Boké une valeur qui s’élève à 82 900 000 FG (quatre vingt deux millions neuf cent mille francs guinéens).

Par conséquent, connaissant bien les problèmes brûlants qu’il laisse derrière lui, le maire sortant, le Professeur Ibrahima Barry, a fait plusieurs recommandations à son successeur. Il a d’ailleurs sollicité enfin d’être aux cotés de la nouvelle équipe pour éclaircir certaines situations épineuses telle que le cas du marché de Yomboya où lors de sa construction 67 familles ont été déguerpies et non dédommagées jusqu’à présent.

De Boké, Mamadou Diouldé Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 622 671 242 / 656 464 286

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin