Adjudant Jacob Loua au camp de la MUNISMAJacob Loua, tué hier, samedi 28 novembre 2015, à Kidal, au Mali, (en compagnie du colonel Marwane Diallo et d’un civil malien) par une attaque revendiquée par des Djihadistes d’Ansar Dine, a laissé une veuve et quatre enfants, tous des garçons, selon son oncle paternel, Docteur Bruno Loua qui a reçu un reporter de Guineematin.com chez lui, à Wanindra, dans la commune de Ratoma (Conakry), ce dimanche 29 novembre 2015.

Adjudant Jacob Loua avec diplômeMais, comme vous allez le constatez, sa sœur aînée, elle, a encore du mal à parler de son jeune frère de lait « Il était très gentil », dit-elle, après avoir précisé que « Jacob est venu juste après moi » ; faisant référence au rang de naissance dans leur famille.

Guineematin.com vous propose, ci-dessous, les témoignages de sa sœur aîné Augustine Loua et de son oncle paternel, le Docteur Bruno Loua :

Vidéos réalisées par Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin