Bah Oury, fondateur et premier vice-président de l'UFDGComme on le sait, le président de la République a rencontré hier, dimanche 29 novembre 2015, à son hôtel Raphaël, à Paris, l’ancien ministre d’État, ministre secrétaire général à la présidence de la République, Tibou Kamara et l’ancien ministre de la Réconciliation nationale et premier vice-président de l’UFDG, Bah Oury ; deux de ses plus farouches opposants (jusque-là) et qui vivent en exil depuis plusieurs années maintenant.

Si Tibou Kamara a passé de très longues heures avec le chef de l’État, son veil ami, cela n’a pas été le cas du premier vice-président de l’UFDG, Bah Oury.

À en croire nos sources, c’est au cours d’un échange avec des proches et confidents sur l’avenir proche de notre pays, notamment sa gouvernance que le président de la République a émis l’idée de consulter une deuxième fois le numéro 2 du principal parti de l’opposition guinéenne. Et, quand le professeur Alpha Condé a appelé Bah Oury, ce dernier s’est signalé sur Paris et a donc rejoint l’hôtel du chef de l’État guinéen. Venu avec deux de ses proches collaborateurs (stigmatisés comme lui au sein de sa formation politique), Bah Oury et Alpha Condé ont eu un entretien qui s’inscrit dans la suite logique de la première rencontre : amnistier et libérer les détenus politiques et le retour des exilés.

Joint au téléphone par Guineematin.com dans la matinée de ce lundi 30 novembre 2015, le premier vice-président de l’UFDG n’a pas voulu s’étaler sur le contenu des entretiens, se contentant d’insister que « Rien n’a été dit qui ne l’avait été auparavant ». L’essentiel, ajouté Bah Oury, étant la libération des prisonniers et le retour des exilés.

Parlant de son propre parti, l’UFDG, le fondateur et premier vice-président pense, dur comme fer, qu’il y a des gens qui veulent couler l’UFDG ! Mais, Bah Oury espère trouver moyen de les en empêcher pour que cette formation résiste à la tempête actuellement et puisse sortir en grand…

À suivre !

Nouhou Baldé pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin