journée internationale des personnes handicapées A l’instar des autres pays du monde, la Guinée a célébré la journée internationale des personnes handicapées hier, jeudi 03 décembre 2015. A  Mamou, c’est la salle des spectacles de la maison des jeunes qui a servi de cadre à la cérémonie devant la ministre de l’Action sociale et les autorités locales, constaté Guineematin.com à travers son correspondant local.

C’est dans une ambiance festive et à travers des sketchs, de la percussion, des chants et danses, que les handicapés ont émerveillé le public présent dans la salle. Tour à tour, des handicapés se sont succédé à la tribune pour apporter des témoignages sur leur condition de vie souvent marqué de stigmatisation. Des témoignages qui ne sont pas passés inaperçus aux yeux de la ministre de l’Action sociale, de la promotion féminine et de l’enfance, venue présider  la cérémonie.

Sanaba Kaba, ministre de l'Action socialeDans son discours de circonstance, madame Sanaba Kaba, la ministre de l’Action sociale a loué les efforts du gouvernement pour « les actions consenties en faveur de l’amélioration des conditions de vie et une acceptation plus juste des personnes handicapées en Guinée ».

Par ailleurs, elle a annoncé un don composé d’habits et d’articles divers en faveur de ces personnes vulnérables.

Pour sa part, monsieur Moussa Soumah, le coordinateur de l’antenne régionale de FEGUIPA (fédération des personnes handicapées de Guinée) à Mamou a tout d’abord lancé un appel aux personnes handicapées de venir s’inscrire à la FEGUIPA.

Selon Moussa Soumah, c’est déplorable de voir « la mendicité à laquelle se livrent certains handicapées. Mais, ces personnes qui se déplacent sous le soleil, sous la pluie sont confrontées à de réelles difficultés. C’est pourquoi, on sollicite l’implication active des parents et de l’Etat pour inverser la courbe actuelle de la mendicité. Nous demandons aussi aux autorités de nous aider à avoir des centres de formations, des bicyclettes, des appareils pour notre déplacement afin que nous puissions apporter notre contribution au développement socio-économique de la Guinée. Car, le handicape n’est pas une fatalité ».

A noter que les autorités administratives de Mamou, monsieur Amadou Oury Lémy Diallo, le gouverneur de région, les préfets de Mamou, de Dalaba et de Pita et les autorités communales de la ville carrefour avaient tous pris part à cette cérémonie.

De Mamou, Mamadou Baïlo Keita pour Guineematin.com

 

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin