Bouré, Siguiri (1)Selon des informations confiées à Guineematin.com, des éléments de l’armée guinéenne auraient été déployés dans la commune rurale de Kintinian, (préfecture de Siguiri) où des exactions auraient été commises sur la population locale, ce samedi 5 décembre 2015.

Des tirs à balles réelles sont dénoncés par des citoyens qui parlent de personnes blessées, notamment une élève qui revenait de l’école, nommée Doussou Bérété (9ème année) qui aurait été transportée à l’hôpital préfectoral de Siguiri pour des soins, selon nos informateurs

Dousous Bérété, blessée à Kintinian (Siguiri), ce samedi 05 décembre 2015

Dousous Bérété, blessée à Kintinian (Siguiri), ce samedi 05 décembre 2015

Joint au téléphone par Guineematin.com, le maire de la commune rurale de Kintinian, Elhadj Lancei Camara, nous a confié qu’il a dû prendre la poudre d’escampette pour sortir de la localité. « Je ne  sais rien de ce qui se passe là-bas. Tout ce que je sais, c’est que ce matin ils (des citoyens en colère) menaçaient d’aller détruire chez moi. Alors, j’ai quitté et je suis allé à la sous-préfecture avant de venir me réfugier à Siguiri », a-t-il indiqué.

Sur les motivations de ces personnes en colère et la gestion du conflit, le maire n’a plus voulu faire des commentaires.

Joint au téléphone un peu plus tôt, le maire de la commune urbaine de Siguiri, monsieur Aboubacar Sidiki Traoré, a confirmé qu’il a, lui aussi, appris que ça ne va pas à Kintinian. « Mais, je ne connais aucun détail », a-t-il précisé.

Selon des informations confiées à Guineematin.com, le conflit qui oppose les populations de Kintinian aux autorités locales est né de la volonté de la SAG d’exploiter la localité de Arwanne, une zone habitée actuellement dans la sous-préfecture de Kintinian, mais que la SAG trouve très riche. Et, c’est le refus des populations de quitter leurs habitations en faveur de la société aurifère qui a suscité la colère des autorités.

Thierno Amadou Camara pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin