Labé : les sunnites dénoncent des cas d’agression des femmes voilées

Dr. Alhamdou Diallo, Le porte-parole de la communauté sunnite de LabéLe porte-parole de la communauté sunnite de Labé, Dr. Alhamdou Diallo, a dénoncé hier, samedi 5 décembre 2015, des cas d’agression dont seraient victimes certaines femmes voilées dans la commune urbaine de Labé, a appris Guineematin.com à travers son correspondant local.

Le chef religieux a déclaré à la presse locale que suite à la décision du conseil régional de sécurité, portant interdiction du port du voile intégrale dans les locaux des services de sécurité et autres bureaux de l’administration publique, de nombreux cas d’agression de femmes voilées sont enregistrés par la communauté sunnite de Labé.

« Il semble qu’on dévoile des femmes à certains endroits. Ce que j’ai à dire à ces femmes, c’est d’obéir sans résister pour qu’on sache que c’est une femme et qu’elle n’a rien en elle qui puissent porter atteinte à la sécurité de la population. Ce qui est encore bien dommage, par endroit, on confisque les voiles. C’est ce que je trouve difficile à comprendre, compte tenu de la décision qui ne concerne que certains lieux bien ciblés », a-t-il déploré.

femmes voilées, Labé, sounnitesMalgré cette situation regrettable, le leader religieux semble comprendre et partager les motivations qui ont poussé les autorités locales à prendre cette mesure visant à prévenir des cas d’attaques terroristes dans la région administrative de Labé.

« On ne peut pas dire le contraire de la décision de l’Etat. En tenant compte des faits qui se sont passés ailleurs, il est normal que le Président de la République fasse des propositions afin de trouver des solutions et éviter que des malfaiteurs ne s’infiltrent dans le pays pour commettre des dégâts », soutient-il.

Pour Dr. Alhamdou Diallo, infirmier d’état à la retraite, tout bon citoyen est tenu de se soumettre aux décisions des autorités.

«On ne doit pas en vouloir à l’Etat guinéen, mais aux terroristes.  Les gens qui commettent ces dégâts dans les autres pays salissent l’islam. C’est à eux que nous allons en vouloir. Mais, pas à une décision de l’Etat qui prendrait des mesures pour sécuriser la population », a-t-il rassuré.

Dr. Alhamdou Diallo conseille alors aux sunnites qui ne veulent pas soutenir la décision de l’autorité, en autorisant leurs  femmes d’enlever le voile intégrale, de rester à l’écart et de laisser leurs épouses à la maison, parce que, dit-il, on est obligé d’obéir.

De Labé, Idrissa Sampiring DIALLO pour Guineematin.com

Téléphone : (00224) 622 269 551 & 657 269 551

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS