Sanoussy Bantama SowA la tête d’une délégation composée des membres du bureau national du RPG Arc en ciel et de l’honorable Moussa Bangoura, député à l’assemblée nationale, le ministre des guinéens de l’étranger a conféré avec des citoyens de la ville de Mamou, hier, mardi 08 décembre 2015, notamment, ceux qui sont acquis à la cause du parti au pouvoir, a constaté Guineematin.com, à travers son correspondant local.

Selon le ministre Bantama Sow, cette délégation est venue au nom du chef de l’Etat pour remercier les citoyens de Mamou pour la réélection du professeur Alpha Condé dès le premier tour, à la magistrature suprême de notre pays. Mais aussi pour le comportement responsable dont ils ont fait montre lors de la présidentielle du 11 octobre dernier.

conférence de Bantama Sow à MamouDans son allocution, monsieur Sanoussy Bantama Sow a égrené plusieurs sujets dont entre autres : la promotion de la paix et l’unité nationale, l’immigration clandestine et certaines priorités du président Alpha Condé pour les cinq années à venir. « La paix et l’unité nationale sont les gages certains de tout développement. Et, comme nous voulons tous le développement, donnons-nous la main pour faire avancer la Guinée. La division ne sert à rien. La politique, c’est la tête, c’est l’expérience et non la force », a-t-il lancé

Parlant de l’immigration clandestine, le ministre des guinéens de l’étranger mettra surtout l’accent sur la responsabilité des parents. « Nous entendons chaque jour que des guinéens, particulièrement des jeunes de Mamou, ont péri dans la méditerranée, en tentant de rejoindre l’Europe. J’appelle ça ‘’le saut dans l’inconnu’’. C’est regrettable ! Mais, les parents de ces jeunes sont aussi responsables de cette situation. Parce que ce sont eux qui envoient de l’argent à ces jeunes, une fois en dehors de notre pays », a-t-il indiqué.

S’agissant des priorités du chef de l’Etat pour les cinq prochaines années, le ministre Bantama Sow est catégorique : « l’heure de la recréation est terminée ! Maintenant, le président mettra l’homme qu’il faut à la place qu’il faut. Et, tous ceux qui ne vont pas l’accompagner dans les cinq prochaines années auront raté le train de l’histoire », a dit Bantama Sow.

De Mamou, Keïta Mamadou Baïlo pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin