Mandian SidibéLibre Opinion : Depuis mon départ en catastrophe de Conakry et du territoire guinéen, respectivement les 19 et 20 novembre 2015, pour mener mon exil forcé à Dakar, je m’étais volontairement abstenu de percer certains abcès sur les instigateurs et les raisons profondes de ma mésaventure, les mobiles des échecs à répétition de Monsieur Cellou Dalein Diallo dont les vrais ennemis sont loin d’être le Président de la République et la mouvance présidentielle mais plutôt certains leaders de l’ancienne Opposition Républicaine dont je dispose des enregistrements audio-visuels, les trois griefs jamais dévoilés que Sadakadji formule contre Cellou Dalein (enregistrement disponible, fait à l’hôtel Sargal avec mon bic-caméra), les raisons de mon divorce avec Sadakadji et les motifs pour lesquels le Président Alpha Condé devrait beaucoup se méfier de certains de ses alliés, etc.

Maintenant que le pays amorce une nouvelle ère et qu’une recomposition de la classe politique s’impose, le devoir patriotique m’abstreint à briser le silence pour éclairer la religion de mes compatriotes sur la dangerosité de certains hommes d’affaires et politiques. Je ne laisserai aucune à la contestation et à la protestation de prospérer contre mes révélations, tant et si bien que les témoins oculaires vivants et les preuves matérielles sont légion.

Nombre de confrères et Palabreurs de la Radio « Planète FM » sont suffisamment au parfum des actions machiavéliques de certains opposants qui ont orchestré les événements ayant occasionné mon exil.

Le pouvoir n’a fait que récupérer les conséquences pour m’éloigner de Conakry, dans se salir les mains, en raison de ma modeste popularité qui pouvait conduire à des violences au cas où l’on prenait le risque de me mettre aux arrêts au moment des faits.

Je vais devoir m’exprimer, dans un premier temps sur les ondes de la grande radio « Lynx FM », puis sur ma page Facebook pour pouvoir publier les supports audiovisuels.

Ceux qui m’accusent à tort et à travers d’être une taupe de Monsieur Alpha Condé comprendront aisément que ce sont certains hommes politiques dont je défendais, à cor et à cri, les intérêts, qui sont les instigateurs de ma mésaventure.

Je voudrais, en fin, préciser qu’en parlant d’opposants m’ayant piégé, je ne saurais prétendre incriminer Monsieur Cellou Dalein Diallo dont la sincérité et la loyauté à mon endroit n’ont jamais faibli.

Je vais, à présent, prendre langue avec les responsables de « Lynx FM  » pour caler les date et heure de mon intervention. A bientôt. Que Dieu bénisse la Guinée et les Guinéens. Amen!

MANDIAN SIDIBE, JOURNALISTE EN EXIL A DAKAR

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin