Gouvernorat de Labé, conférencier Les opérations de contrôle physique et permanent des fonctionnaires ont été lancées ce Jeudi, 10 décembre 2015, dans la région administrative de Labé, a constaté sur place une collaboratrice de Guineematin.com dans la région.

La cérémonie a été marquée par une conférence d’information et de sensibilisation des acteurs concernés au gouvernorat de Labé. La rencontre a mobilisé les chefs des services régionaux, les secrétaires généraux des affaires administratives des 5 préfectures de la région administrative de Labé.

En exécution à Conakry depuis le 23 novembre dernier, et entamé à l’intérieur du pays ce jeudi, cette opération de contrôle physique et permanent des fonctionnaires et contractuels de l’Etat,  s’inscrit dans le cadre de la reforme et de modernisation de l’administration guinéenne. Il permettra aussi, de changer fondamentalement, le fonctionnement de l’administration publique guinéenne afin qu’elle joue pleinement son rôle dans la recherche du développement et de l’émergence de la guinée.

Dans son intervention de circonstance, le conseiller chargé de mission du ministre de la fonction publique, Alhassane Kaba a indiqué que  désormais, « ce contrôle sera une activité permanente à intégrer dans les habitudes et pratiques avec des systèmes de contrôle, qui seront mis en place et qui permettront de situer facilement les responsabilités  à tous les niveaux dans la gestion des ressources humaines ».

D’où la nécessité pour chaque fonctionnaire de  s’impliquer d’avantage pour se familiariser avec la nouvelle procédure. « Cette opération de contrôle consistera à procéder au contrôle physique au poste de travail de chaque agent de l’Etat.  Présences, absence, en formation, invalides…. Les résultats attendus sont : les agents de l’Etat présents effectivement à leurs poste de travail sont identifiés et connus,  l’absentéisme des agents est réduit,  les fictifs sont éliminés, les fonctionnaires à l’abandon des postes vivant à l’étranger sont identifiés et licenciés, les cas de substitution et   de décédés après le recensement sont identifiés et radiés, l’effectif des fonctionnaires est réel et la masse salariale est allégée et rationnalisée etc. »   a ajouté le conseiller du ministre.

Par ailleurs, avant de clôturer son intervention, Alhassane Kaba, a abordé les anomalies qui jusqu’ici ont été détectées dans la mise en œuvre de cette opération de contrôle. « Je lance un appel à tout le monde, qu’il fallait s’attendre à des imperfections car, tout début est difficile. L’informatique va être notre outil de travail et nous sommes au début. Il y a beaucoup d’imperfections mais, nous allons tout faire pour que tout soit au point ».

Le gouverneur Sadou Keita a pour sa part, exhorté tous les fonctionnaires à être permanent a leurs postes de travail car dit il, ce contrôle des fonctionnaires sera impitoyable.

Précisons toute fois, que le contrôle proprement dit débute demain Vendredi dans tous les chefs-lieux des régions administratives du pays. Et, les outils de contrôle sont constitués de la pointeuse électronique, du registre biométrique, du registre ordinaire et des fiches de contrôle conçus à cet effet.

Yayé Aïssata DIALLO pour Guineematin.com

Téléphone : (00224) 620 036 665

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin