Gendarmerie, Koïn, KoinUne jeune femme, âgée seulement de 15 ans, mère d’un enfant de trois mois, a été victime d’agression de la part d’un inconnu dans sa maison, dans la nuit d’hier à aujourd’hui (jeudi 10 décembre 2015), a appris Guineematin.com, à travers son correspondant local.

A en croire Thierno Boubacar Barry, le chef du centre de santé de Koïn, la femme qui a été reçue dans son service, ce jeudi même, avait des blessures profondes au niveau de plusieurs parties de son corps, suite à l’agression physique dont elle a été victime.

« J’ai reçu une jeune femme, nourrice de trois mois, citoyenne du district de Weedou Malanga, situé à 3 kilomètres à l’Est de la sous-préfecture de Koïn. La femme avait des blessures très profondes au niveau de huit(8) endroits différents de son corps. Nous lui avons apporté les soins qu’il fallait et nous l’avons mise à la disposition de la gendarmerie pour les interrogatoires complémentaires », a expliqué le médecin à Guineematin.com, cet après-midi.

Au poste de la gendarmerie locale où le correspondant de Guineematin.com s’est rendu pour des informations complémentaires, l’agent trouvé sur place a dit que la victime a été blessée par le couteau que détenait son agresseur. « C’est une personne inconnue, cagoulée, qui est venue défoncer la fenêtre pour s’introduire dans la maison. Mais, avant de rentrer dans la chambre de la femme, la personne avait bloqué la porte de sa voisine qui est d’ailleurs sa belle-mère. Une fois dans la chambre, la personne voulait étrangler la dame qui était dans un sommeil profond. Mais, celle-ci a résisté. N’ayant pas pu faire ce qu’il voulait, l’inconnu a utilisé le couteau qu’il avait sur lui pour la poignarder maintes fois avant de fuir, suite aux cris qui ont alerté tout le voisinage. C’est ce que la femme m’a expliquée », a rapporté le gendarme.

Selon l’agent, durant l’interrogatoire, la femme n’a pas fait cas de tentative de viol.

Pour ce qui est de l’enquête, le gendarme a dit attendre la plainte de la victime contre x pour enclencher la procédure, en collaboration avec les autorités civiles.

Il est à rappeler qu’hier, mercredi 09 décembre, lors de la réception d’une mission gouvernementale, le gouverneur de la région de Labé, Sadou Keita, appelait la jeunesse à un changement de comportement et de préserver les valeurs sociales qu’incarnaient nos ancêtres. Le gouverneur de région avait même menacé d’installer un bataillon pour mettre de l’ordre à Koïn, si les cas de banditisme, devenus récurrents, ne cessaient pas.

Aujourd’hui, les citoyens de Koïn sollicitent vivement encore une fois le renforcement de l’effectif des agents de la gendarmerie et de la police à Koïn pour veiller sur la sécurité contre le banditisme qui va grandissant.

De Koïn (Tougué), Alpha Ibrahima Diogo Baldé pour Guineematin.com

Tél. : (+224) 622221178 & 664816451

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin