Elhadj Mamadou Cellou Dka Diallo, nouveau président de la délégation spéciale de Labé

Elhadj Mamadou Cellou Daka Diallo, nouveau président de la délégation spéciale de Labé

Dans la poursuite de ses enquêtes, reportages et interviews dans la Guinée profonde, l’envoyé spécial de Guineematin.com s’est entretenu avec le nouveau patron de la mairie de Labé, Elhadj Mamadou Cellou Daka Diallo. C’était hier, vendredi 11 décembre 2015.

Lors de notre entretien, le nouveau président de la délégation spéciale de Labé a déclaré avoir trouvé une situation peu reluisante. « Je ne peux vous dires tout, mais un peu seulement. Lorsqu’on nous a installés ici, tous les conseillers étaient là, le gouverneur et le préfet étaient présents. Nous avons fait la passation de service. Il s’est trouvé qu’il y a un déficit. Je ne peux pas tout dire puisqu’on avait trouvé un trou de 108 millions », a-t-il annoncé.

Elhadj Mamadou Cellou Daka Diallo a expliqué à l’envoyé spécial de Guineematin.com que dans ces conditions, les travailleurs de la commune ne recevaient pas régulièrement leurs salaires. « Nous sommes là depuis 2 mois, on a fait le peu qu’on puisse faire, nous avons réglé les 2 mois. Mais, cela ne suffit pas. Les autres attendent, on n’a pas de force pour faire quelque chose. A moins qu’on reçoive la contribution que les marchés doivent amener. Nous n’avons pas de subvention ! On avance, mais c’est très difficile », a-t-il déploré, avant de marquer son engagement à tout mettre en œuvre pour remettre la mairie de Labé sur les rails. « De toutes les façons, nous sommes engagés à travailler », a-t-il promis.

S’agissant de ses priorités, le président de la délégation spéciale de Labé a cité l’assainissement de la ville comme étant une préoccupation majeure. « Il y a trop de travaux qu’on a ici et qu’on voit devant nous. L’assainissement de la ville est trop difficile, puisque le camion qu’on a est un vieux camion qui est presque terminé. Chaque jour, il faut qu’on le répare, qu’on change ses pneus. Cette mairie avait trois camions, mais tous les deux autres sont en panne, aucun ne bouge », a-t-il expliqué.

Seulement, il n’y a que les taxes sur les marchés comme sources de revenus dont dispose la commune urbaine de Labé, a dit Elhadj Mamadou Cellou Daka Diallo. « Nous sommes entrain de réorganiser cela aussi parce que c’était mal organisé », a-t-il déploré.

Heureusement qu’il n’y a pas de problème de cohabitation entre les adversaires politiques, notamment entre l’UFDG (son parti) et le RPG, a indiqué le maire de la commune. « On n’a pas de problème avec ceux du RPG ici à Labé. D’abord, la politique ne peut pas se mêler à la mairie. Ensuite, la mairie est une administration, donc nous sommes assis ici pour travailler », a-t-il rassuré.

Enfin, pour développer la ville de Labé, Elhadj Mamadou Cellou Daka Diallo, a solliciter une assistance de tout le monde : « Nous venons d’arriver et on n’a rien trouvé dans la mairie. On se décarcasse pour avoir quelque chose sans qu’il n’y ait des problèmes. Nous avons beaucoup de personnes à payer, donc on se décarcasse pour les payer pour le moment. Nous lançons un appel à tout un chacun de nous assister pour développer la ville de Labé », a-t-il conclu.

A rappeler que la commune urbaine de Labé compte environ 170 000 habitants repartis en 28 quartiers.

De Labé, Mamadou Alpha Baldé, envoyé spécial de Guineematin.com

Tél : 622 68 00 41

 

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin