SEG, société des eaux de GuinéeDans le cadre du projet d’amélioration de l’approvisionnement en eau potable de la ville de Conakry, le gouvernement Japonais a offert vingt(20) camions citernes à la Société des Eaux de Guinée(SEG). La remise de cet important don pour les populations de la capitale guinéenne a été faite hier, vendredi 11 décembre 2015 par l’ambassadeur en Guinée et le représentant de l’agence internationale de la coopération japonaise (JICA) à la SEG, via le gouvernement guinéen, a constaté Guineematin.com à travers un de ses reporters qui était au siège de la société des eaux de Guinée, à Almamyah, commune de Kaloum.

Monsieur Ryuichi Kato, représentant résident de la JICA en Guinée

Monsieur Ryuichi Kato, représentant résident de la JICA en Guinée

Tout d’abord, c’est monsieur Ryuichi Kato, le représentant de la JICA, résidant à Dakar, qui a rappelé que son agence appui la Guinée dans le secteur hydraulique depuis plus de deux (2) décennie et d’inscrire ainsi le don de ces vingt camions citernes dans le renforcement du dispositif d’amélioration du système d’approvisionnement en eau potable dans la ville de Conakry. « En plus de ces camions, d’autres sont en cours d’exécuter, notamment la construction de 35 bornes fontaines ainsi qu’une quinzaine de forages pour alimenter lesdites fontaines et la fourniture de travaux et de matériels pour la rénovations d’une partie du réseau en vue d’améliorer la déserte en eau potable », a promis le représentant de la JICA.

Son excellence Hasama Hisanobu, ambassadeur du Japon en Guinée

Son excellence Hasama Hisanobu, ambassadeur du Japon en Guinée

Pour sa part, son excellence Hasama Hisanobu, ambassadeur du Japon en Guinée, a expliqué que ce dont de camions citernes, d’une hauteur de douze milliards six cent quarante millions de francs guinéens (12 640 000 000 GNF), vient non seulement renforcer l’approvisionnement en eau potable aux populations de Conakry, dont le nombre ne cesse de croître, mais aussi leurs permettra de lutter contre la fièvre hémorragique à virus Ebola, à travers le lavage des mains. « Récemment, une mission technique de la coopération Japonaise est venue en Guinée dont les membres se trouve ici pour faire avancer le projet de conduite d’eau du tronçon entre Entag et Sangoyah. Et, dans un proche avenir, les travaux vont commencer. Je tiens donc à vous dire que le Japon va continuer de coopérer avec la Guinée sur ces questions d’approvisionnement en eau à moyen et à long terme », a promis l’ambassadeur du Japon en Guinée.

Don du Japon, 20 camions citernes à la SEEGDe son côté et au nom du gouvernement guinéen, monsieur Moustapha Koutoubou Sano, le ministre en charge de la coopération internationale, a dit ne pas être surpris de ce don du Japon au gouvernement guinéen, rappelant les liens historiques de bonnes relations entre les deux pays, tout en indiquant que le Japon est l’un des pays qui  assistent la Guinée sur le secteur de la santé depuis l’apparition de l’épidémie Ebola.

Koutoubou Sano a profité de cette cérémonie pour témoigner et saluer les responsables de la SEG, précisant que ces derniers ont toujours su convenablement utiliser et gérer les dons aux bénéfices des populations dans le domaine de l’eau.

Enfin, monsieur Mamadou Diouldé Diallo, le Directeur général de la société des eaux de Guinée, s’est tout d’abord réjoui de cet autre don du Japon à la Guinée, avant d’expliquer que ces camions citernes viennent à point nommé. « Ces camions citernes nous permettront de prendre nos eaux là où elles sont abondantes et de l’acheminer vers ces endroits très difficiles d’accès. Ça rentre dans le cadre de l’amélioration de la déserte en eau potable de nos populations. Donc, une fois encore, au nom de l’ensemble des travailleurs de la société des eaux de Guinée, nous remercions très sincèrement la coopération japonaise pour avoir complété à trente le nombre de camions citernes alimentaires sur la ville de Conakry », a dit monsieur Mamadou Diouldé Diallo.

À rappeler que cette cérémonie de remise de don, a pris fin par une visite et un essai de ces camions citernes.

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin