Imam DialloA l’occasion de la célébration du Maouloud marquant l’anniversaire du prophète Mohamed (PSL), ce mardi 22 décembre 2015, votre quotidien en ligne, Guineematin.com, est allé à la rencontre d’Elhadj Alhassane Diallo, imam à la mosquée Elhadj Bano à Bantounka, au quartier Cosa, dans la commune de Ratoma, à Conakry.

Dans son tout premier entretien avec Guineematin.com, Elhadj Alhassane Diallo est revenu sur les origines de cette fête musulmane, de ce que les musulmans doivent faire durant cette nuit, mais aussi de la façon dont les musulmans doivent se comporter.

Mais, Elhadj Alhassane Diallo a tout d’abord expliqué l’origine du maouloud : « Comme c’est le prophète Mohamad (PSL) qui a éclairé les gens et enlevé l’obscurité entre eux, comme le gens savent quel jour il (le prophète Mohamed PSL : ndlr) est né, quelle date, quel mois, ceux-ci se félicitent de ce jour en lisant le Saint Coran dans le but de célébrer cette date. A son époque, le prophète Mohamed (PSL), lui-même observait le jeûne ce jour. Il nous a même indiqué que la naissance peut-être célébrée. Il a même laissé dans notre Sunna d’être content si Dieu nous donne un fils, surtout sa naissance, lui le prophète Mohamed (PSL). Le Prophète mohamed a dis : « aucun d’entre vous ne verra sa dignité au complet avant qu’il ne m’aime plus que l’intéressé lui-même ».

Concernant la question portant sur la mésentente des musulmans sur la célébration du Maouloud, cet imam qui est très écouté en matière de religion, même pour nos naissances, nous faisons des baptêmes pour saluer ce don de Dieu, alors que nous savons bien que ce don n’atteint pas ce que Dieu a donné au prophète Mohamad (PSL). « Au temps du prophète, le Maouloud ne se célébrait pas en groupe, mais on savait que c’était un grand jour, un jour important. Les discussions qui existent autour de la célébration de cette fête, c’est seulement pour rétrécir ce qui est large. Sinon personne ne peut dire à celui qui fête l’anniversaire de la naissance du prophète, qui approche le Coran pour le lire et l’expliquer à ceux qui ne le savent pas qu’il est considéré comme un mécréant. Même s’il y a cette mésentente entre les musulmans aujourd’hui, cela ne va pas empêcher d’autres de célébrer cette date », a-t-il tranché.

Selon Elhadj Alhassane Diallo, l’on ne peut pas estimer le bonheur qui se trouve dans la célébration de cette fête de prière et de lecture du Coran pendant toute une nuit. « Dieu Seul Sait ce qu’IL peut garder à celui qui a célébré cette nuit du Maouloud, en invoquant le nom d’Allah et en lisant le Saint Coran », a rappelé l’imam Elhadj Alhassane Diallo, invitant les uns et les autres à participer massivement à la célébration de cette fête.

Pour les lecteurs qui comprennent la langue locale peule, Guineematin.com propose ci-dessous, en deux tranches vidéos, l’entretien intégral que l’imam nous a accordé :

Mamadou Alpha Baldé pour Guineematin.com

Tél. : 622 68 00 41

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin