Tougué à l'attente du PM (7)Une petite fille de 8 ans élève de l’école primaire de Kollangui a été agressée sexuellement par un jeune maçon dont l’âge varie entre 14 et 16 ans, alors que la fillette revenait de l’école, a appris Guineematin.com hier, mardi 22 décembre 2015, à travers son correspondant local.

Selon les explications du directeur de l’école primaire de Kollangui, joint cet après-midi au téléphone par Guineematin.com, monsieur Mohamed Lamine Camara a dit que son élève a été agressée et violée hier, lundi 21 décembre 2015, à 12 heures,  lorsqu’elle revenait de l’école. « C’est une élève de la deuxième année de mon école, qui rentrait chez elle à 12 heures. En cours de route, elle a rencontré un jeune qui lui a demandé de l’attendre pour l’accompagner. Le jeune a réussi à la faire séparer du groupe dans lequel elle était. Une fois à deux, il a essayé de l’emporter aux abords de la brousse, mais la fille criait. Le jeune a donc utilisé sa main pour fermer sa bouche. Et, finalement, l’acte s’est produit », a dit Monsieur Camara.

Par ailleurs, le directeur de l’école a dit que le jeune a été interpellé et remis à la mission préfectorale de la gendarmerie qui est arrivée ce mercredi. « Et, le jeune a reconnu les faits. La gendarmerie a promis de poursuivre l’affaire jusqu’au bout, si les parents ne se mêlent pas », a ajouté monsieur Camara.

Egalement joint au téléphone par le correspondant local de Guineematin.com, le chef du centre de santé de Kollangui, Docteur Karim Baldé, a rassuré que la fille n’a pas été gravement touchée. « C’est une tentative de pénétration et le domaine reste intact. On l’a examinée en présence de sa mère, sa soeur et sa grand-mère. Elle n’a pas été blessée et elle n’a pas perdu sa Virginité. Elle est sous traitement par ce que sa figure s’était congestionnée sous l’effet de la force que le jeune a exercé sur elle », a dit le médecin.
A rappelez que ces derniers temps, la sous-préfecture de Kollangui, située à 52 kilomètres au sud de la préfecture de Tougué, enregistre de nombreux crimes (assassinats, banditisme, viols, etc…).

C’est pourquoi, le maire de la commune rurale de Kollangui, le lieutenant Lamine Diallo (ancien combattant) a décidé d’en finir totalement avec ces fléaux en sanctionnant sévèrement les éventuels coupables. «  Quiconque sera pris désormais sera immédiatement transféré à la gendarmerie de Tougué. Il répondra de ses actes, et il servira d’exemple aux autres », a-t-il menacé.

De Tougué, Alpha Ibrahima Diogo Baldé pour Guineematin.com

Tél. : (+224) 622221178 & 664816451

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin