Le Révérand Pierre Rafael Sagno, Président de l'alliance des églises et missions évangéliques de Guinée et familleÀ l’instar de leurs coreligionnaires du monde, les chrétiens de Guinée sont dans la ferveur de la célébration de Noël, ce jeudi 24 décembre 2015. Pour savoir davantage sur cette fête chrétienne, célébrée dans la nuit du 24 au 25 décembre de chaque année, un des reporters de Guineematin.com a été reçu, ce mardi 22 décembre 2015, par le Révérend Pierre Raphaël Sagno, le président de l’Alliance des Eglises et Missions Évangéliques de Guinée (AEMEG), dans une église qu’il dirige à Petit Simbaya.

Pour le Révérend Raphaël Sagno, Noël est une fête très importante dans la vie chrétienne parce que c’est le jour qui marque la naissance du « Christ de Nazarette », avant de précisé que chaque église fête Noël de sa manière: «toute église est libre de fêter, comme elle est libre de ne pas fêter. Il y a certaines qui fêtent la nuit (du 24 au 25 décembre), d’autres qui fêtent la journée. Par contre, il y aussi des Chrétiens qui fêtent et la nuit et la journée. Chez nous ici où vous êtes (l’église de Petit Simbaya), nous avons choisis à partir de 20 heure jusqu’à minuit, nous allons être ensemble en tant qu’église, pour partager la parole de Dieu» a t-il entamé.

Par ailleurs, malgré que des milliers d’années ce sont écoulés depuis la date indiquée comme étant la « naissance de Jésus », et dont la fête est célébrée la nuit du 24 au 25 décembre de chaque année, le Président de l’AEMEG précise que cette fête na jamais changé, et que sa particularité consiste aux dons de cadeaux aux enfants : « Puisque c’est la naissance d’un enfant (Jésus christ, Ndlr), chez nous ici, les enfants viennent célébrer Noël la journée du 25 décembre. Parfois, certains parents les accompagnent, c’est à cette occasion que les enfants mangent ensembles à l’église et échangent les cadeaux, pour dire que la naissance de Jésus a provoqué aussi l’échange de cadeaux» explique le Révérend Pierre Raphaël Sagno.

Par ailleurs, le Président de L’AEMEG et superviseur de la mission internationale d’évangélisation mondiale (BETHEL) a rappelé que l’échange de cadeaux, est une pratique très ancienne qui date de la naissance de Jésus à Jérusalem. « À la naissance de Jésus christ, c’est les mages de l’orient qui ont vus l’étoile de Jésus Christ et qui ont compris qu’un Roi allais naître. Ces mages se sont donc déplacés, l’étoile les a conduits à Jérusalem où ils ont rencontré le Roi Érode qui les a accueillis. Le Roi Érode leurs a demandé où ils allaient? Ils ont répondu qu’ils allaient saluer la naissance d’un Roi. Érode leurs a dit, si vous découvrez là où l’enfant est né, à votre retour, venez m’informer, moi aussi je vais aller m’incliner » explique t-il.

Et, d’ajouter : «Mais quand les mages sont allés à Betlem, ils ont donné des cadeaux à l’enfant Jésus, et au moment de leurs retour, Dieu leurs a dit de ne pas retourner par le chemin par lequel ils sont venus, d’emprunter un autre chemin. Le Roi Érode s’est donc senti trahi par ses mages, et à partir de là, on fait les cadeaux aux enfants » rappel Révérend Pierre Raphaël Sagno.

Enfin, le Président de l’AEMEG, prie que l’église soit unie dans la fête, et exhorte les musulmans à les assister pour que la fête de Noël soit merveilleuse, car dit t-il, musulmans et chrétiens sont deux(2) communautés qui vivent ensemble en Guinée, donc se doivent de tout partager ensemble.

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin