Baaba Alimou et Thierno SaadouAprès leur libération suite à la grâce présidentielle, décrété hier par le président Alpha Condé, les jeunes anciens détenus, Baaba Alimou Barry et Thierno Saadou Diallo, ont été accueillis par le Président de la Coordination Haali-Pular de Guinée, le doyen Elhadj Saïkou Yaya Barry, en compagnie de plusieurs responsables de la Coordination, a constaté Guineematin.com, à travers un de ses reporters qui était sur les lieux.

Après un long discours teinté de joie et d’émotion (en langue nationale Pular), le doyen Saïkou Yaya Barry s’est exprimé en français. Voici ce qu’il a dit à l’assistance en 2 minutes 15 secondes.

Elhadj Saïkou Yaya Barry et conseiller, Haali-Pular« Je n’ai pas grand-chose à dire. La coordination Haali-Pular est heureuse, très heureuse ce matin. Nous avons retrouvé certains de nos enfants emprisonnés depuis 5 ans pour des causes que la justice va élucider. Je voudrais simplement demander très humblement à monsieur le Président de la République de ressembler à l’acte qu’il vient de poser. Il a dit qu’il est le Mandela de la Guinée, nous acceptons qu’il soit le Mandela de Guinée en libérant tous ceux qui sont arrêtés politiquement et socialement. Les bandits doivent rester en prison. Mais, nous lui demandons de libérer tous ceux-là qui sont encore en prison pour des raisons politiques. Nous avons lutté ensemble, lui et nous, cette lutte a abouti par sa présence comme premier responsable de la Guinée. Alors, en raison de ce qui le guidait au départ, en raison de cette démocratie que nous cherchons tous, l’égalité pour tous, la justice, nous lui demandons de libérer ces enfants. S’il le fait, il aura grandi, il aura servi la cause de la démocratie. Alors, pour toutes ces raisons, nous lui demandons ça et s’il accédait à cette demande, nous allons vraiment être heureux, on va le féliciter et l’encourager. »

A rappeler que ces deux libérés, ainsi que madame Fatou Badiar, Commandant AOB et Cie ont été interpellés depuis 2011 dans l’affaire dite de putsch manqué. Et, c’est dans la nuit du 12 et 13 juillet 2013 que tous ont été condamnés à des peines de prison ferme (5 ans pour Baaba Alimou Barry et Thierno Saadou Diallo) par la Cour d’assises de Conakry. Depuis, la Coordination Haali Pular a multiplié les déclarations et autres démarches pour obtenir leur libération, ainsi que celle de leurs co-accusés.

De retour de Hafia, Mamadou Alpha Baldé pour Guineematin.com

Tél. : 622 68 00 41

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin