BOComme on le sait, l’opposant Bah Oury, premier vice-président de l’UFDG, exilé avant même sa condamnation dans l’affaire du putsch manqué du 19 juillet 2011, a été gracié dans la soirée de ce jeudi 24 décembre 2015, ainsi que 170 autres condamnés.

C’est sur son compte Twitter que  l’opposant a posté sa première réaction peu avant minuit, ce jour de noël : « Bienvenu cadeau de noël avec la grâce présidentielle pour 171 personnes. Je garde l’espoir pour les autres qui attendent d’être libérés. », a-t-il écrit.

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin