Bano Sow de l'UFDGComme nous l’écrivions précédemment, c’est monsieur Bano Sow qui a dirigé l’assemblée générale hebdomadaire de l’UFDG, ce samedi 26 décembre 2015, à l’absence de tous les députés du parti qui ont préféré la plénière de l’Assemblée nationale où ils attendent de très bonnes rémunérations… 

L’un des sujets phares de la rencontre d’aujourd’hui, au lendemain de la libération de quelques prisonniers, dont deux grands militants de l’UFDG, c’était bel et bien la grâce présidentielle. Selon monsieur Bano Sow, cette grâce partielle (qui ignore beaucoup d’autres prisonniers politiques en prison) est un faux pas du président Alpha Condé. « S’il l’a fait par stratégie, qu’il rectifie, en libérant les autres qui reste en prison. Parce que jamais les culpabilités de ces derniers n’étaient prouvées », a-t-il lancé.

Sur la visite des membres du bureau politique national aux deux militants libérés (Thierno Saadou et Baha Alimou), monsieur Sow a dit : « quand le noble fait, il ne s’en vente pas », ajoutant que ceux qui accusaient Cellou et le parti ont désormais leur réponse.

Selon l’animateur principal de l’assemblée générale de l’UFDG, les deux familles ont véhiculé le même message à la délégation comme si elles s’étaient concertées. » Dites à Cellou que toutes ces commissions nous sont parvenues. Et, nous en sommes reconnaissants. Merci et grand merci au parti… »

De retour du siège de l’UFDG, Abdoulaye Oumou Sow et Mamadou Alpha Baldé pour Guinematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin