Attaque à main armée à Kankan : une moto emportée la nuit dernière

TPI de KankanLes attaques à main armée constituent un véritable fléau ces derniers temps à Kankan. Les quartiers de la périphérie urbaine en sont les plus victimes dans ces vagues d’attaques. Et, c’est le quartier de Hamdallaye Bordo qui en souffre le plus, a constaté Guineematin.com à travers son correspondant local.

Le dernier cas en date, s’est produit dans la nuit d’hier, vendredi 1er janvier 2016. C’est une famille qui a été attaquée aux environs de 23H30 par deux jeunes lourdement armés, a-t-on appris sur place.

Selon nos informations, c’est un jeune élève de nom de Hasmiou Ly qui revenait de la ville et qui aurait été filé par des inconnus et qui l’ont attaqué à son domicile.

A en croire un étudiant qui est membre de la famille attaquée, revenant de la ville, Hasmiou a stationné sa moto de marque Juve de couleur bleue devant le portail de leur cour. Le temps pour lui de chercher à accéder à l’intérieur de la cour, des coups de feu nourris ont retenti plusieurs  fois. Et, derrière lui, une voix lui a exigé de se mettre à plat ventre. Il s’exécutera sans rouspéter. La moto a été emportée et le propriétaire lui est resté sain et sauf.

L’inquiétude selon des nombreux citoyens de ce quartier, est qu’à l’instar des autres cas, aucune enquête n’a été  ouverte et personne n’a été arrêté. A cette inquiétude, plusieurs questions sont posées par les citoyens de Hamdallaye Bordo, pourquoi c’est toujours dans ce quartier qu’il y a de tels actes ? Pourquoi le silence des autorités et à quoi servent les patrouilles nocturnes…

De Kankan, Mamadou Sounoussy Diallo pour Guineematin.com

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS