Le capitaine Mory Doré , commandant de peloton au commissariat de police de Boké

Le capitaine Mory Doré , commandant de peloton au commissariat de police de Boké

A l’occasion de la fête du 31 décembre 2015, Boké a enregistré un mort et deux blessés graves. Mais, les précédentes fêtes de fin d’année s’accompagnaient des dégâts mortels beaucoup plus importants, a appris Guineematin.com de son correspondant local.

Dans la nuit du 31 décembre 2015 au 1er Janvier 2016, notre correspondant à Boké a fait un tour de la ville pour s’enquérir de l’État de la circulation. Le constat était appréciable ; de l’entrée à la sortie de la ville, au moins deux (2) policiers étaient postés au niveau de chaque carrefour. Une manière de temporiser les usagers de la route afin d’amoindrir les risques d’accidents.

Ces agents de sécurité routière, malgré la faiblesse de leur effectif, ont consenti beaucoup d’efforts pour minimiser les accidents dans la ville de Boké. Partout où ces policiers sont postés, il n’ont laissé qu’un seul passage, et le barrage sur l’autre voie obligeait les conducteurs à ralentir.

Après le tour de la ville, notre correspondant s’est rendu au commissariat central de police de Boké où il a été reçu dans les environs de 00 H par le commandant de peloton chargé des préventions, le capitaine Mory Doré, commandant de peloton au commissariat de police de Boké. « Nous avons un effectif très maigre d’agents chargés de la sécurité routière. Mais, avec l’appui de la sûreté, nous avons pu déployer quarante (40) policiers sur le terrain », a dit le commandant.

Selon ce responsable de la police routière de Boké, la nuit du 24 décembre s’est passée avec zéro cas d’accident et c’est pourquoi la même expérience a été renforcée le jeudi 31 décembre 2015 dans le but d’enregistrer le même résultat.

Malheureusement, malgré tout ce dispositif sécuritaire mis en place, un jeune connu sous le sobriquet de « Petit Camara » a trouvé la mort dans un accident de moto sur une rue pénétrante à l’entrée de la ville de Boké dans le quartier Yomboya sur la route d’une boite de nuit appelée « Kiké Yamba », située à Dantary.

Selon le commissaire Diawara, chargé des constats qui a reçu Guineematin.com à son bureau dans l’après-midi d’hier, vendredi 1er janvier 2016, ce sont quatre (4) jeunes qui étaient tous au bord d’une seule moto qui partaient vers le quartier Dantary qui ont rencontré un véhicule juste après le virage. « Le jeune appelé « Petit Camara », menuisier de son état, qui est décédé, était derrière », a dit le commissaire, rappelant que le défunt avait été évacué à l’hôpital de Kamsar avec des graves blessures.

A part ce décès, deux autres jeunes ont été gravement blessés dans ce même accident. Et, le quatrième a eu une légère blessure, a confié le commissaire Diawara.

Bref, le commissaire central de la police de Boké, le lieutenant colonel Hassane Tounkara, se réjouit du travail effectué par ses hommes et promet de repérer désormais toutes les voies qui mènent vers les lieux de loisirs afin de mieux assurer leur sécurité

De Boké, Mamadou Diouldé Diallo pour guineematin.com

Tel : 622 671 242 / 656 464 286

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin