Bano Sow UFDGA l’occasion de son assemblée générale ordinaire d’hier, samedi 2 janvier 2016, le président de la séance, Docteur Bano Sow, a attaqué le décret du Président Alpha Condé fixant le nombre de la population guinéenne (y compris les étrangers vivant en Guinée) à un peu plus de 10 millions d’habitants, a appris Guineematin.com à travers ses reporters qui étaient sur les lieux.

Pour le vice-président de l’UFDG, le gouvernement guinéen doit des explications plus détaillées sur les raisons de cette chute de la population de 12 à 10 millions : « Nous avons parlé des élections et comment elles ont été truquées, comment il y a eu la mascarade électorale. Tous les jours, nous avons des éléments de preuve. Vous avez suivi le décret qui vient de donner le résultat du recensement ? Aux dernier recensement, nous étions à 12 millions, nous disait-on. Aujourd’hui, le décret qui vient d’être publié nous ramène à 10 millions. Est-ce que c’est Ebola qui a diminué la population guinéenne ? Ou est-ce que ce sont les gens qui ont fuit la misère dans notre pays ? Parce qu’on sait très bien que les pays riverains regorgent de Guinéens même si on leur a pas permis de voter. En tout cas, il y a une explication que nous attendons du gouvernement sur comment est-ce que la population a chuté de 12 à 10 millions », a-t-il demandé.

Dans le même registre, le vice président de l’UFDG, Docteur Bano Sow a exigé également des explications sur le facteur qui a donné plus de population à la région administrative de Kankan que les autres et même la capitale Conakry. « Vous avez vu les résultats qui ont été publiés qui disent que la région de Kankan est la plus peuplée en Guinée, plus que Conakry et plus que toutes les autres régions du pays. Je ne fais pas de commentaire parce que je n’ai pas les chiffres en face ; mais, je pense qu’il y a beaucoup d’explications à nous donner à ce niveau », a-t-il poursuivi.

Enfin, Docteur Bano Sow a estimé que ce gonflement de l’effectif de la population de cette région constitue l’une des preuves de la « mascarade électorale » organisée lors du scrutin présidentiel du 11 octobre 2015. « Tout ça je vous dis, ne vous pressez pas, tous les jours, ils vont se découvrir et nous donner des éléments qui montrent qu’il y a eu une véritable mascarade et que la tricherie a été bien organisée », a-t-il dit.

De retour du siège de l’UFDG, Mamadou Alpha Baldé pour Guineematin.com

Tél : 622 68 00 41

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin