Moustapha Mamy Diaby, ministre des Postes, Télécommunications et de l’Economie NumériqueMamy Diaby, un ingénieur et talent des TIC, nommé ministre des Postes, Télécommunications et de l’Economie Numérique. Ingénieur des télécommunications, spécialiste en gestion, régulation et économie des Technologies de l’Information et de la Communication (TIC), et jusqu’alors Directeur général de l’Autorité de Régulation des Postes et Télécommunications (ARPT), Moustapha Mamy Diaby, 44 ans, est le nouveau ministre des Postes, Télécommunications et de l’Economie Numérique.

Disposant d’une formation technologique de haut niveau, acquise et mise à jour dans plusieurs centres de référence au Sénégal, aux Etats-Unis, au Canada et en Europe, et affichant une expérience solide développée en Guinée et à l’étranger au sein d’organismes internationaux, Mamy Diaby est une pointure en son domaine. Ultra-compétent, il est spécialisé en gestion et régulation, en économie des TIC, en harmonisation des politiques de régulation des Télécommunications et TIC, en gestion des ressources rares, et en systèmes et réseaux de Télécommunications.

La nomination de Mamy Diaby illustre la priorité donnée par le Président Alpha Condé, avec le nouveau Premier ministre Mamady Youla, à la compétence et à l’expertise pour former le nouveau gouvernement de travail et d’actions, dont la priorité est la reprise économique et la création d’emplois en Guinée, notamment en faveur de la jeunesse.

L’entrée au gouvernement de Mamy Diaby et l’extension du ministère à l’économie numérique envoient aussi un signal fort de l’importance accrue donnée à ce secteur pour soutenir la vitalité de la croissance guinéenne, ainsi que l’emploi et les entreprises, alors que la Guinée entend renforcer l’accès à Internet à travers l’ensemble du territoire.

Mamy Diaby figure aussi parmi les seize nouveaux ministres du gouvernement, dont une majorité de quadragénaires et de trentenaires, tous retenus pour leurs compétences et leur expérience. Avec l’entrée au gouvernement de Mamy Diaby et d’autres experts reconnus, le Président Alpha Condé concrétise aussi son engagement à promouvoir une nouvelle génération de leaders et de hauts responsables de l’Etat.

Avant de rejoindre le gouvernement, Mamy Diaby a occupé le poste de Directeur Général de l’Autorité de Régulation des Postes et Télécommunications (ARPT) de Guinée, de mars 2011 à décembre 2015. A cette fonction, il a été chargé de veiller à la mise en œuvre cohérente des textes légaux et règlementaires régissant le secteur de la Poste, des Télécommunications et des TIC, et de conseiller le gouvernement sur la promotion de l’Economie Numérique et les orientations en faveur du secteur des TIC. Il a également développé et dynamisé des accords de coopération avec les régulateurs de la sous-région pour la gestion coordonnée des ressources transfrontalières, et ceux du reste du monde pour les échanges d’expériences dans le cadre du renforcement des capacités. Il a participé à la coordination des positions africaines au sein des institutions internationales. Il a aussi été chargé de promouvoir la mutualisation et les partenariats Public-Privés dans les secteurs des Infrastructures.

En 2012 et 2013, Mamy Diaby a été successivement Vice-Président et Président du Forum des Régulateurs francophones des Télécommunications (FRATEL).

De 2006 à 2011, Mamy Diaby a occupé le poste de Fonctionnaire principal chargé des politiques de développement de Télécommunications, au sein de la Commission de l’Union Africaine (UA) à Addis-Abeba en Ethiopie. A cette fonction, parmi ses responsabilités et ses réalisations, figurent notamment : l’harmonisation des Politiques de Régulation des Télécommunications et Poste en Afrique, l’élaboration des Politiques continentales pour l’Interconnexion des Réseaux large bande Africains ; le Développement de Lignes Directrices pour la Gestion collective des Ressources rares (fréquence, Numérotation, DNS, etc) ; la Coordination des programmes régionaux de développement des télécommunications, des TIC et Poste ; et, la Gestion des Partenariats et autres accords (Partenariats avec l’Union européenne, la Chine, l’Inde, la Turquie, la Banque Mondiale, l’UIT, etc.) De 2009 à 2011, il a également été Coordinateur de la mise en œuvre de l’Accord de port-Moresby, partenariat Afrique-Union européenne pour le développement des Infrastructures (Transports, Energies et TIC). Il a aussi participé à l’organisation du Sommet « Connecter l’Afrique » en collaboration avec l’UIT et le gouvernement Rwandais en octobre 2007. En 2008, il a été détaché auprès de la Commission de l’Union européenne à Bruxelles, dans le cadre des échanges de cadres entre les deux institutions. Il a également participé à l’organisation des conférences africaines des ministres en charge des TIC, au Caire (2006), à Johannesburg (2008) et à Abuja (2010), ainsi qu’à l’organisation du Sommet des Chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union africaine (UA) sur les TIC en 2009.

De 2001 à 2006, Mamy Diaby a occupé le poste de Formateur-Consultant au Centre d’excellence de l’Union Internationale des Télécommunications (UIT) de l’Ecole Supérieur Multinationale des Télécommunications de Dakar-Sénégal (ESMT). A l’UIT, il a été expert dans les programmes suivants : Accès Universel et Connectivité Rurale (Réduction de la fracture numérique), Contrôle et Gestion du Spectre Radioélectrique. Simultanément, en mai 2003, il a été Président de la commission technique du Salon mondial des hautes technologies de l’information et de la communication.

Né en 1971, Mamy Diaby est titulaire d’un Master en Ingénierie des Télécommunications et TIC (1996), d’un Diplôme en Gestion et Interconnexion des réseaux de télécommunications/TIC de Goulet International à Paris (2007), d’une Certification en Gestion des Projets de Télécommunications de l’Ecole multinationale des Télécommunications de Dakar (1997), d’un Certificat en Economie et Commercialisation des services de réseaux de Nouvelles Génération (NGN) de l’UIT/ESMT (2004), d’un Certificat de formation des Formateurs aux Technologies de l’Information « Formateur en ligne » de l’Agence Universitaire de la Francophonie (2005), d’un Diplôme de formation sur l’enseignement des procédures de communications sans fils (Wireless, GSM) de l’United States Telecommunications Training Institute (USTTI) à Washington DC (2002), d’un Diplôme de formation sur la Planification des communications sans fils et l’interconnexion des réseaux publics commutes de l’USTTI / Telemobile à Los Angeles (2002), d’un Certificat sur les techniques de déploiement et de promotion de l’Accès Universel et la Connectivité rurale du Telecommunications Executive Management Institute of Canada – TEMIC (2001), ou encore d’un Certificat sur l’Opération, la maintenance des équipements et liaisons par micro-ondes (Faisceau hertzien Numérique) du NERA en Norvège (1998).

La Cellule de Communication du Gouvernement

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin