Mamadou Aliou Laly DIALLO, Secrétaire fédéral de la jeunesse UFDG de Labé, L’inspecteur régional de l’éducation de Labé, Mory Sangaré vient de lever la suspension du salaire de Mamadou Aliou Laly Diallo, secrétaire général du comité fédéral de la jeunesse UFDG, qui avait refusé de rejoindre son lieu d’affectation prétextant que sa mutation avait une motivation politique, a appris un correspondant de Guineematin.com dans la région.

L’information a été confirmée à la presse locale par les deux acteurs concernés. D’abord, l’inspecteur régional de l’éducation de Labé, Mory Sangaré explique avoir levé la suspension du salaire parce que tout simplement Mamadou Aliou Laly Diallo a rejoint son lieu d’affectation : « tout dépendait de Laly. Lorsqu’il a été mis à la disposition de l’inspection régionale de l’éducation (IRE) de Labé par la direction préfectorale de l’éducation (DPE), j’ai demandé à monsieur Laly, à travers la section des ressources humaines de l’IRE d’accepter de présenter ses excuses au directeur de l’école primaire qu’il a remplacé, à son délégué scolaire de l’enseignement élémentaire (DSEE). Après, lui et moi inspecteur de l’éducation nous serions allés vers monsieur le directeur préfectoral de l’éducation pour lui présenter des excuses et régler le problème à l’amiable. A notre grand étonnement, nous avons entendu, 2 jours après, monsieur Laly dire sur les antennes de la radio Espace que la proposition que je lui ai faite était un piège. J’étais alors dans l’obligation de le muter dans l’une des 4 préfectures qui restaient. Ce que j’ai fait. Je l’ai muté à Tougué. Il a refusé de rejoindre, j’ai suspendu son salaire. Tout récemment, il a rejoint. Le directeur de l’école primaire dans laquelle il a été muté a écrit au DSEE qu’il a rejoint. Ce dernier a rendu compte au directeur préfectoral de l’éducation de Tougué qui, à son tour, m’a saisi. J’ai levé la suspension de salaire » déclare l’inspecteur régional de l’éducation de Labé.

Monsieur Mory Sangaré a tenu aussi à préciser : « nous ne suspendons pas le salaire d’un enseignant par méchanceté, on suspend dans le cadre des sanctions administratives. Une fois que le motif pour lequel cette suspension a été prise est satisfait, on lève la suspension tout de suite.»

Ensuite, interrogé sur les raisons de son revirement de dernière minute, Mamadou Aliou Laly Diallo, leader de la jeunesse UFDG de Labé, explique avoir pris ses nouvelles fonctions de chargé de classe, en décembre 2015 : « j’ai repris parce que j’ai choisi d’être enseignant. J’ai enseigné pendant 15 ans. Je ne vais pas abandonner ma profession. J’ai profité des missions de contrôle biométrique et physique des fonctionnaires guinéens pour reprendre. Je n’ai pas voulu faire en sorte qu’on raye mon nom de la fonction publique. Les contrôleurs m’ont trouvé à mon lieu de travail. J’ai enseigné et j’ai fait composer les élèves…».

A ceux qui parlent d’un deal secret entre lui et les autorités de l’éducation de Labé, Mamadou Aliou Laly Diallo se montre ferme et catégorique : « je reste et demeure UFDG. Personne ne peut m’acheter. Je ne fais rien à l’insu de l’UFDG. Lorsqu’en décembre j’ai décidé de rejoindre, je suis allé dire au revoir au secrétaire fédéral de l’UFDG ».

A rappeler qu’il y a 11 mois, l’affectation de Mamadou Aliou Laly Diallo de son poste de Directeur de l’Ecole Primaire de Tata I, dans la commune urbaine de Labé, à celui de Directeur de l’Ecole Primaire de Konkoren, dans la Sous-préfecture de Dionfo avait provoqué la colère des responsables locaux de l’UFDG qui avaient crié à une mutation politique. Ils avaient même demandé le départ de l’IRE et du DPE qui sont considérés ici comme les caciques du RPG Arc-en-ciel.

Fort de cet argument et du soutien de sa base politique, Mamadou Aliou Laly Diallo a catégoriquement refusé de rejoindre son nouveau poste de Directeur de l’Ecole Primaire de Konkoren. Il a alors été rendu à l’inspection régionale de l’éducation par les autorités préfectorales.

Aujourd’hui, il se retrouve comme simple enseignant à l’école primaire de  Wouré Tembé, une localité située dans la commune urbaine de Tougué.

Idrissa Sampiring Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 622 269 551 & 657 269 551 & 660 11 35 15

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin