Le projet de mosquée qui fait objet de litige à Touba

Le projet de mosquée qui fait objet de litige à Touba

Le problème de construction d’une seconde mosquée à Touba, une sous-préfecture située à 49 km de Gaoual, continue à opposer les familles Touraya (qui veulent construire la deuxième mosquée) et Karambaya (opposées à la construction), expliqué un citoyen de la localité qui a joint Guineematin.com au téléphone, ce dimanche 17 Janvier 2016.

Du lancement des travaux de construction jusqu’à sa démolition, cette mosquée litigieuse a causé d’énormes dégâts matériels, corporels et de pertes en vies humaines dans la ville sainte de Touba. « 52 personnes avaient été arrêtées à Touba et envoyées à Gaoual.  Plusieurs ont été libérées,  mais il reste encore 37 personnes qui sont toujours détenues en prison dans des conditions pénibles. Mais, le plus mal est qu’ils sont torturés là-bas », a dénoncé Elhadj Aly Diaby de la famille Karambaya.

Elhadj Aly Diaby, qui dit être le détenteur du dossier des détenus de Touba, dénonce la manière dont ses cohabitants sont maltraités à Gaoual : « Il y’a un enfant qui s’appelle Mamadou Ciré dont le bras est cassé. Son père Elhadj Seydi est allé à sa visite à Gaoual, lui aussi on l’arrête et on le met en prison. En plus, il y a un autre jeune qui était venu de la France juste pour assister au Fidaou, il a été interpellé et déferré en prison. Il avait juste un séjour de trois mois qui est déjà expiré. C’est vraiment grave ! », a-t-il déploré.

Actuellement , une délégation de Karambaya de l’association « Benkato », dirigée par Elhadj N’famady Diaby, porte parole du Khalife général , est en séjours à Conakry pour rencontrer , dit-on, le secrétaire général aux Affaires religieuses , le ministre de l’Administration du territoire et de la Décentralisation et éventuellement le chef de l’État, afin de discuter du problème des détenus et surtout recueillir une décision définitive de la part du gouvernement sur le cas de la mosquée litigieuse de Touba.

Par ailleurs, Guineematin.com a appris que la famille Touraya tient coûte que coûte à reprendre la construction de la mosquée contestée par leurs frères de Karambaya.

A suivre !

De Boké, Mamadou Diouldé Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 622 671 242 / 656 464 286

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin