Imam_Companyah, Thierno Abdoul Hamid BaldéDans son sermon de ce vendredi, 22 janvier 2016, Thierno Abdoul Hamid Baldé, imam de Companyah, dans la commune urbaine de Labé, exhorte les nantis et les démunis à croire en leurs destins, a constaté sur place le correspondant de Guineematin.com dans la préfecture de Labé.

Dans la première partie de ce sermon, l’imam de Companyah, Thierno Abdoul Hamid Baldé prodigue beaucoup de conseils aux nantis : « au nom de Dieu qui impose à tout musulman de renforcer les relations familiales. C’est dans la même mesure qu’il insiste à ce que le croyant nantis s’acquitte de son devoir en rendant à son frère démuni, sa part de ses biens à lui le nantis. Toi, nanti mais méchant, tu fais tord à ton frère démuni. Allié de Satan, ennemi d’Allah ! (Seules les pingres sont des dingues). Dieu ne t’as pas dit qu’il est au barrage. Si tu n’exécutes pas son ordre c’est une succession de problèmes sans solutions qui t’attend, une spirale de malheur » a-t-il rappelé au début de son sermon.

Le chef religieux a surtout insisté sur le fait que le tord commis sur quelqu’un n’est jamais pardonné, en rappelant aussi que les changements du temps n’épargnent pas les biens d’un pingre même s’il est le meilleur économe : « toi, comment peux-tu te gaver et réserver cependant que ton frère s’écroule de faim. Ton Créateur t’a annoncé que tu retourneras chez lui bras ballants comme tu étais venu sans franc. Tu es très bizarre !» note, avec beaucoup de regret l’imam de Companyah.

Le Prophète Mouhamed (P.S.L) dit que la charité bien ordonnée commence par soi-même. A ce niveau, le guide spirituel indique que celui qui veut aider est recommandé de donner la priorité à ses proches. Dieu nous ordonne de sacrifier de ce que Dieu nous a fait hériter : « il est très naïf de rejeter un frère à cause de la non commodité de ses vêtements et de la vétusté de ses meubles. Beaucoup de jours commencent par être orageuses et fini par être ensoleillées. Le Prophète (P.S.L) dit : quiconque ne respecte pas les liens familiaux, Dieu ne lui pérennisera pas le bonheur» ajoute-t-il.

Il a fait remarquer aussi que Dieu donne les moyens, juste pour tester le bénéficiaire : « Toi, nanti, Dieu t’a enrichie pour te tester en vue de savoir comment tu vas te comporter. Le visa du paradis le plus sure est d’aider les nécessiteux » a-t-il déclaré à cet effet.

Bob : Thierno_Abdoul_Hamid_Baldé 

La seconde partie de ce sermon s’est essentiellement adressée aux personnes démunies qui garde une haine viscérale contre ceux qui sont nantis à cause de leurs moyens : « toi, pauvre, refusant de valider la volonté divine, saches que l’approche la plus évidente est de se contenter de la volonté de Dieu. Tu as une haine implacable contre ton frère que Dieu a rendu heureux. Aucun n’est aussi mal intentionné, aussi méchant que toi. Dans ton intériorité, tu témoignes et reconnais que tu es contre l’acte d’Allah ; pourquoi tu te réclames croyant ? Si le soleil se lève une main ne pourra la masquer. Tu te stresses pour rien. Si tu ne persévères pas, ta galère durera e ton chagrin se perpétuera. C’est le début de ton insomnie et de ta maigreur. Mauvaise intention est ta respiration. L’homme propose Dieu dispose. L’égoïsme est un symptôme qui tue, et la haine est un poison qui déshonore »  a rappelé et prévenu, le Khalif de Compnyah.

Il est mécroyant de détester un frère à cause de l’éclat de ses habits et le luxe de ses meubles : « la jalousie est réservée aux faibles et la haine aux naïfs. Si tu étais persuadé que le destin n’est jamais changé, tu te serais contenté de ce que tu gagnes et tu te serais épargné de chagrin qui ronge et la haine qui fait crever. Espères-tu que tu seras exempté demain et non audité ? Penses-tu que ton regret te profitera lorsque ton acte te châtiera ?

Est-il de tes attentes à ce que tes chèques t’arrange pendant qu’à l’audite tu balances. Le jugement ne s’achèvera guère sans que tu ne sois demandé si tu étais donateur généreux alors tu es des locataires du paradis, ou bien ingrat haineux, hélas c’est le feu ta résidence » a-t-il insisté.

Il conseille alors : « tant que tu peux, fais du bien, en toi ça ne diminuera rien. Ici, le séjour est très court, puisqu’il n’est que pour un seul tour ».

Bob : Imam_Comanyah_Baldé 

Réalisé à Labé par Idrissa Sampiring DIALLO pour Guineematin.com

Téléphones : (00224) 622 269 551 & 657 269 551 & 660 11 35 15     

    

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin