Ville de Labé, capitale de la région administrative de Labé, Moyenne Guinée, FoutaLes agents de la garde communale de Labé ont pu mettre main sur un présumé voleur hier, jeudi 22 janvier 2016. Avant son arrestation, le présumé voleur qui serait un récidiviste, aurait intimidé certains citoyens et dérobé un téléphone, le portefeuille d’une dame, ainsi que d’autres objets de valeurs non dévoilés pour l’instant, grâce à son déguisement militaire, a appris Guineematin.com de sources concordantes.

Ramatoulaye Baldé, l’une des victimes, revient sur sa mésaventure : « Le jeune s’appelle Mamadou Bhoye Diallo. Je l’ai rencontré à 13H au pont de Doghora. J’ai attendu qu’il traverse le pont avant de continuer ma route. Entretemps, il a couru derrière moi et a retiré mon portefeuille que j’avais sur moi. C’est ainsi que j’ai crié au secours. Et, quand les gens sont sortis, un monsieur m’a rassurée qu’ils allaient mettre main sur le malfrat car c’est un habitué des faits. Qu’ils auraient même appris qu’il devait se rendre au stade régional de Labé.»

Après cette mésaventure, la victime s’est rendue à la garde communale pour se plaindre du vol dont elle a été victime. « Quand je me suis plains, on m’a demandé de rentrer et de revenir à 16h. Entretemps, je me suis souvenue que le monsieur qui m’avait rassurée lors du vol, m’avait communiquée son numéro. Ainsi, quand je l’ai joint, il m’a fait savoir qu’ils ont traqué le malfrat. », a expliqué Ramatoulaye Baldé qui se réjouit d’avoir retrouvé son portefeuille dérobé. Et ce, même si ses clés ne s’y trouvaient plus.

Pour sa part, le commandant de la garde communale de Labé, Ousmane Bah, a déploré la procédure de vol du présumé bandit car di-il, ces genres de démarches honorent peu les agents de sécurité. « De nos jours, les gens volent des tenues militaires pour accomplir leurs sales besognes. Ce sont des délinquants, des coupeurs de route. C’est un grand voleur puisqu’il porte la tenue militaire pour influencer les gens et gâté ainsi, le nom des agents. Ce sont eux qui arrachent les téléphones et portefeuilles des citoyens, a-t-il déploré.

Au finish, selon commandant Ousmane Bah, le présumé voleur devra être transféré conformément à la loi. Mais, avant son transfert, ce dernier devrait dévoiler les noms de ses complices et camarades.

De Labé, Yayé Aissata Diallo pour Guineematin.com
Tél. : 620 03 66 65

 

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin