Jean Marie DoréL’actuel président du Conseil national des Organisations de la société civile guinéenne (CNOSCG) a dit avoir été sous la protection du défunt Jean Marie Doré lorsqu’il quand il était étudiant. Dans la matinée de ce vendredi 29 janvier 2016, Dansa Kourouma a témoigné de son admiration à l’endroit du leader de l’UPG.

Dansa Kourouma a, dans son  témoignage, révélé que lorsque les étudiants dont il faisait parti organisaient  des manifestations à l’université, c’est Jean Marie qui les protégeaient.  «  Entre l’université et son domicile c’est à quelques enjambées seulement. Et dès qu’on se retrouve dans sa cour on est protégé contre l’armée, la police, la gendarmerie. Et nos  amis qui sont arrêtés, par se relations il nous met en rapport avec les medias internationaux, et ses amis d’ailleurs, puis la pression est mise sur le gouvernement et nos amis sont relâchés » témoigne Dansa au domicile du défunt Jean Marie Doré.

Dans son témoignage, le Président du CNOSCG a fait observer que la société civile  était avec Jean Marie dans les forces vives. Mais, insiste Dansa Kourouma, « sa stratégie, sa flexibilité, ses capacités de retourner les situations inattendues et inhabituelles, son intelligence, son carnet d’adresse, tout cela doublé par un franc parlé inébranlable a fait Jean Marie le politicien le plus célèbre de la période après l’indépendance de la Guinée».

Et de rappeler : « Grâce à la finesse et à l’intelligence de Jean Marie Doré, il n’y a pas eu de guerre civile dans le pays.  Il fait parti des  politiciens qui ont déjoué toutes les tentatives de déstabilisations militaire de la Guinée ».

Ci-dessous, la vidéo du témoignage de Dansa Kourouma

Saidou Hady Diallo et Abdoulaye Oumou Sow pour Guineematin.com

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin