Cellou dalein Diallo au siège de l'UFDGC’est par une minute de silence à la mémoire de l’honorable Jean Marie Doré, président de l’UPG, décédé hier, que l’assemblée générale hebdomadaire de l’UFDG a commencé. Ce samedi 30 janvier 2016, Bah Oury, le fondateur et premier vice-président de l’UFDG, revenu d’exil, n’était pas au siège du parti, a constaté Guineematin.com à travers deux de ses reporters qui sont sur place.

Dans un discours très émouvant, Elhadj Cellou Dalein Diallo, le président du parti, a appelé son frère a baissé les armes contre son propre camp pour mieux se concentrer sur l’essentiel : la lutte contre les innombrables violations des droits humains que le régime Alpha Condé exerce sur les Guinéens depuis 2010.

Ci-dessous, Guineematin.com vous propose un extrait du discours du président de l’UFDG, Elhadj Cellou Dalein Diallo, ce samedi 30 janvier 2016, au siège national du parti, à la Minière.

« J’ai écouté les portes paroles de Conakry, Coyah, Dubréka, Maférinya, les femmes du parti et les 37 députés du parti. Je vous remercie d’avoir demandé à notre vice-président de reconsidérer sa position. Nous avons passé une semaine difficile avec des injures et des calomnies. C’est un autre Bah Oury qui nous est revenu. L’insolence et la calomnie ne faisaient pas parti des caractères de Bah Oury. Il était courtois et respectueux même qu’il soit comme ça m’étonne. Je demande à monsieur Bah Oury, mon collaborateur, mon jeune frère, mon ami, de revenir à des meilleurs sentiments. Nous sommes fatigués d’être insultés par des jeunes que nous ne connaissons pas. Je demande au vice-président de respecter les dispositions établies par les structures du parti. Je sais que notre seul adversaire, c’est monsieur Alpha Condé. Que le vice-président président comprenne que ce n’est pas nous qui l’avons envoyé en exil. Mais, nous avons beaucoup fait pour son retour. La presse est témoin. S’il estime que nous n’avons pas fait suffisamment. J’ai empêché que des discours plus durs soient lus ici parce que j’estime qu’il faut aller à l’apaisement… ».

Du siège de l’UFDG, Abdoulaye Oumou Sow et Mamadou Alpha Baldé pour Guineematin.com

 

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin