Kindia, éducationRien ne va plus entre les travailleurs et la direction du Centre Universitaire de Kindia (CUK). Le syndicat des travailleurs s’est réuni hier, lundi 1er février 2016, dans l’amphithéâtre « Nongo  MANSARE », pour critiquer la gestion de la subvention allouée au Centre par l’Etat guinéen, a constaté sur place Guineematin.com à travers son correspondant locale.

Prenant la parole, le secrétaire général du syndicat n’est pas allé du dos de la cuillère dans les griefs qu’il formule à l’encontre de la direction. « Ils ne sont pas animés par le souci de nous satisfaire, c’est ce qu’on est entrain de voir. Nos revendications, notre plate forme ne sont pas contre le directeur, mais nous voulons lutter contre un système de dysfonctionnement  de cette administration. Nous savons que la subvention s’élève à 12 milliards de nos francs par an», lance-t-il depuis la tribune.

Pour Mohamed Kaba et Laye SORY Condé « après avoir formé la commission de réflexion, composée des doyens des facultés pour statuer sur nos vingt points de revendication, on s’est rendu compte que la direction voulait s’en servir pour nous amadouer, pour mettre la balle à terre, mais ça ne marche plus », ont averti les deux membres du syndicat.

A leur tour les vices doyens de la faculté des Sciences et des Sciences Sociales ont dénoncé ce qu’ils appellent « la gestion opaque du centre universitaire par la direction », qui a à sa tête docteur Cé Gouanou.

Et, un autre d’enfoncer le clou en s’en prenant au directeur général : « la personne qui nous gère est déjà à la retraite. Que ferons-nous alors ? », s’interroge Amadou Oury Rolf.

Interrogé par Guineematin.com sur cette question, le directeur général du centre universitaire, Docteur Cé Gouanou, s’est montré plutôt conciliant : « je ne suis pas contre le syndicat, ni contre leurs revendications, mais je demande de privilégier le  dialogue. Je tends une main franche pour le dialogue avec eux ».

Il faut rappeler que parmi les vingt points de revendication des travailleurs du Centre Universitaire de Kindia figurent entre-autres, la rénovation et l’équipement de certaines infrastructures, l’achat de motos pour certains responsables du centre et le relèvement  du montant des enseignants contractuels qui s’élèveraient à 200.000 francs guinéens. Des revendications transmises à la direction depuis 2013 et qui tardent à être satisfaites

Nous y reviendrons

De Kindia, Daman Jeannot Mansaré pour Guineematin.com
Tel:621830748/655606430

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin