Hôpital LabéLes autorités sanitaires de la région administrative de Labé rencontrent de nombreux cas de réticence au vaccin contre la poliomyélite, a appris un des correspondants de Guineematin.com dans la région.

Le ministère guinéen de la santé et ses partenaires traditionnels ont organisé, la semaine dernière, le 4ème tour 2016 des journées nationales de vaccination contre la poliomyélite sur toute l’étendue du territoire national.

Cette vaste campagne ciblait 207 413 enfants de 0 à 59 mois, dans la région administrative de Labé. Et, pour atteindre efficacement cette cible, les autorités sanitaires de la région ont déployé sur le terrain 1 006 agents repartis dans 503 équipes pour 175 superviseurs et 290 mobilisateurs sociaux. Elles ont aussi bénéficié de la contribution des autorités administratives en matière de sensibilisation.

Cependant, malgré tous les efforts déployés, certains parents ont refusé de faire vacciner leurs enfants, selon le Directeur Régional de la Santé de Labé.

« Nous avons largement dépassé la population cible. Ce qui prouve que le nombre de 207 413 enfants de 0 à 59 mois pris comme cible de la campagne n’était pas conforme à la réalité, parce que tout simplement il s’agit d’une donnée ancienne. Malgré le taux obtenu à l’issu de ce 4ème tour, il faut reconnaître que beaucoup de parents n’ont pas accepté de faire vacciner leurs enfants », avoue Elhadj Mamadou Houdy Bah.

Le Directeur Régional de la Santé de Labé attribue ces nombreux cas de réticence enregistré dans la région à l’insuffisance de la sensibilisation : « malheureusement, je pense qu’il y a insuffisance de sensibilisation. C’est comme le cas d’Ebola. Les gens pensent que cette vaccination n’est pas très importante pour leurs enfants. Ils se plaignent aussi de la répétition des campagnes », a-t-il fait observer.

Comme piste de solution pour remédier à ce déficit de sensibilisation, Dr Elhadj Mamadou Houdy Bah invite les autorités compétentes à impliquer davantage les médias, surtout les radios privées : « lors de notre réunion, tenue hier, dimanche, 31 janvier 2016, nous avons pensé qu’il faut intensifier la sensibilisation, trouver des nouvelles stratégies, impliquer davantage les radios privées qui sont plus écoutées à l’intérieur du pays que les radios rurales. C’est à ce niveau qu’il faut organiser des tables rondes, des émissions interactives, faire intervenir encore plus les autorités locales. En tout cas, il faut une sensibilisation de proximité pour convaincre les parents des enfants à vacciner les enfants.»

Pour terminer, le Directeur Régional de la Santé de Labé annonce l’organisation d’une autre campagne de vaccination, cette fois-ci contre la rougeole, à partir du 8 février 2016. Et le 26 février, il y aura une autre campagne de vaccination contre la poliomyélite. La dernière campagne de vaccination contre cette salle maladie sera organisée, dit-il, au mois de mars.

Avec tous ces tours, les autorités sanitaires du pays et leurs partenaires espèrent pouvoir éradiquer complètement la poliomyélite en Guinée avant avril 2016.

Idrissa Sampiring Diallo pour Guineematin.com

Téléphones : (00224) 622 269 551 & 657 269 551 & 660 11 35 15   

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin