Port de pêche de Bonfi (2)Au moment où les négociations entre le gouvernement guinéen et les syndicats sont au point mort pour la diminution du prix du pétrole à la pompe, certains citoyens seraient entrain de s’approvisionner à partir de la Sierra Leone voisine où le carburant coûte beaucoup moins cher, a appris Guineematin.com de plusieurs sources. Selon nos informations, les points de passage seraient entre-autres Forécariah, Madina-Woula (dans la préfecture de Kindia), Fareinta (dans la préfecture de Mamou) et dans certains débarcadères de Conakry.

Un citoyen qui a souhaité garder l’anonymat confirme avoir vu sortir du débarcadère de Boussoura, dans la commune de Matam, une vingtaine de bidons contenant de l’essence. « Par ce port, transite assez de choses de la Guinée vers la Sierra Leone et de la Sierra Leone vers la Guinée. Donc, je ne connais pas tout ce qui passe par là 24heures sur 24. Mais, je confirme avoir vu plus de vingt bidons de pétrole de vingt litres sortir de ce port. Vous pouvez observer à la devanture le gardien vendre ce pétrole», a-t-il confié à Guineematin.com, dans l’après-midi de ce mercredi 3 février 2016.

Rencontré par un reporter de Guineematin.com pour vérifier ces affirmations, monsieur Alseiny Sylla, le premier responsable du port de Boussoura a nié être au courant de telles pratiques. « C’est ma première nouvelle. Tout ce que je sais est que les propriétaires des pirogues n’achètent plus le carburant qu’ils doivent utiliser ici en Guinée du fait que c’est moins cher de l’autre côté en Sierra Léone. Ils achètent deux fûts pour un retour et un aller. Les bidons qui arrivent ici contiennent plutôt de l’huile rouge au lieu d’essence. Mais, s’il y a de l’essence dans un des bidons sachez que je ne suis pas au courant de cela », a expliqué à Guineematin.com, Alseiny Sylla.

Mamadou Mouctar Barry pour Guineematin.com

Tél. : 621 607 907

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin