imageConakry, 9 février 2016 – A l’occasion d’une visite de travail de trois jours en Guinée, M. Tadateru Konoé, président de la Fédération Internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant- Rouge (FICR) a tenu à féliciter la Croix-Rouge Guinéenne qui à travers la forte implication de ses volontaires, a mené aux côtés du Gouvernement guinéen et d’autres partenaires, une lutte âpre contre la maladie à Virus Ebola.

Dans le cadre de sa visite, M. Konoé a rencontré le Chef de l’Etat Pr. Alpha Condé. Lors de cet entretien, M. Konoé a renouvelé son appel pour un renforcement des systèmes de santé, étape indispensable pour permettre à la Guinée de faire face aux multiples défis sanitaires actuels et futurs.

La restauration d’un système de santé plus résilient passe non seulement par un sursaut institutionnel mais requiert également un engagement des communautés qui jouent un rôle clé dans la surveillance des évènements déclencheurs lors des épidémies.

«Sans un engagement des communautés, la réponse aux épidémies ne peut être efficace. Les volontaires de la Croix-Rouge, qui font partie intégrante de ces communautés, sont un maillon essentiel pour engager le dialogue et gagner la confiance des populations. Le combat contre l’épidémie d’Ebola fut notamment remporté grâce à un renforcement de la mobilisation sociale, de la sensibilisation et de l’engagement communautaire,» a déclaré M. Konoé.

Au cours de son audience avec le Ministre de la Santé, les discussions ont porté sur le renforcement du partenariat entre la Croix-Rouge Guinéenne et son ministère de tutelle, notamment dans l’accompagnement et l’implication des volontaires dans la mise en œuvre des programmes de santé à base communautaire.

«Les volontaires de la Croix-Rouge ont acquis des compétences immenses au cours de la réponse d’urgence contre l’épidémie d’Ebola. Elles doivent être capitalisées dans le processus de reconstruction du système de santé guinéen,» a poursuivi le Président de la FICR.

«La Croix-Rouge Guinéenne a géré avec abnégation et succès l’un des piliers les plus difficile de la réponse humanitaire contre le virus Ebola à savoir les enterrements dignes et sécurisés. « Nos volontaires ont souvent été victimes de stigmatisation et de violences mais ils ont su préserver la confiance des communautés,» a déclaré M. Youssouf Traoré.

« Les capacités dont la Croix-Rouge s’est dotée pendant la phase aigue de la réponse à l’épidémie d’Ebola nous permettrons d’appuyer nos actions futures. Notre approche est de capitaliser les acquis en terme d’infrastructures, d’équipements et surtout de ressources humaines, afin de les pérenniser,» a confié le Dr Abdourahmane Diallo, Ministre de la Santé .

M. Konoé a également réitéré l’engagement de la FICR à soutenir les programmes de relèvement qui seront mis en œuvre par la Croix-Rouge Guinéenne en faveur des personnes guéries d’Ebola, des communautés affectées et des volontaires déployés dans l’opération. Ces actions signifient surtout le renforcement de la résilience des communautés pour faire face aux épidémies futures. M. Youssouf Traoré, s’est félicité de la bravoure des volontaires et a assuré que son institution «mettra tout en œuvre pour s’assurer que les communautés susceptibles d’être affectées par des crises de cette ampleur sont désormais en mesure d’y faire face et de se relever au plus vite».

Communiqué transmis par le service de communication de la Croix-Rouge guinéenne et de la FICR.

 

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin