Véhicule où les deux ont perdu la vie à Dogomet ce vendredi 12 février 2016

Véhicule où les deux ont perdu la vie à Dogomet ce vendredi 12 février 2016

La commune rurale de  Dogomet, dans la préfecture de Dabola, s’est réveillée, ce vendredi 12 février 2016 avec un drame qui a coûté la vie à deux (2) personnes, a appris Guineematin.com à travers l’un de ses correspondants dans la région. C’est un chauffeur et son mécanicien qui en sont les victimes, ont précisé nos sources. Résidant à Wanindra, dans la commune de Ratoma (Conakry), le maitre-chauffeur revenait de Kouroussa où il était allé déposer des matériels de construction d’une école Franco-Arabe d’une certaine dame Mme Dabo, a-t-on appris.

A l’aller, maître Joe Onivogui, le chauffeur, aurait constaté que le système de freinage ne tenait plus. Il s’est alors arrangé à  rentrer à Kouroussa dans cet état. Après le débarquement des bagages, il a joint les mécaniciens qui lui ont indiqué que la panne nécessiterait l’achat d’une pièce de rechange, mais qu’il peut se démerder avec le frein à main. C’est ce qui fut fait jusqu’à Dabola où maître Joe Onivogui a eu un mécanicien avec lequel il a cheminé jusqu’à Kambaya, un secteur périurbain de Dogomet. Là, compte tenu de la nuit et du risque de voyage avec l’état actuel de nos routes, les voyageurs ont décidé de passer la nuit à Kambaya.

Kambaya où la température est très basse et la fraîcheur énorme. Ce qui fait que le chauffeur et le mécanicien ont décidé d’allumer un feu à charbon dans un fourneau pour se chauffer dans leur véhicule frigorifique de marque JAC immatriculé RC 7526 R. A cette décision, l’apprenti Moustapha Camara se serait opposé, mais en vain ! Son maître et le mécanicien sont rentrés dans le frigo de la camionnette avec le fourneau contenant le charbon de bois allumé et ont refermé les battants du frigo.

C’est le matin que l’apprenti, Moustapha Camara, qui était dans la cabine  est venu pour réveiller son maître et son compagnon, mais en vain ! Ils étaient déjà morts…

Informées, les autorités locales et sécuritaires sont venues constater les faits. L’apprenti a été écouté et leur a raconté la situation dans laquelle ses compagnons sont décédés. Joints au téléphone par Docteur Saïdou Diallo de la SEG (Société des Eaux de Guinée) en séjour à Dogomet, les parents des victimes et les autorités locales ont décidé d’inhumer les deux corps ici même à Kambaya.

De Dogomet (Dabola), Mamadou Sounoussy Diallo pour Guineematin.com

Tél. : +224 622 39 82 83

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin