UFDGUne semaine après l’affrontement mortel devant son siège, le principal parti de l’opposition guinéenne ne s’est toujours pas remis, même si son président continue de recevoir des soutiens comme c’est le cas hier avec la fédération de Pita.

Mais, selon des informations confiées à Guineematin.com indiquent que l’assemblée générale hebdomadaire ne se tiendra pas ce samedi 13 février 2016.

Selon nos informations, après l’interpellation de 17 agents de la sécurité de l’UFDG et l’audition du vice-président déchu du parti, Bah Oury, c’est le chef de l’opposition qui devrait répondre ce samedi aux enquêteurs de ce très médiatique dossier d’affrontement, suivi de la mort du journaliste Mohamed Koula Diallo.

A suivre !

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin