SyndicalisteLa rencontre de ce mercredi risque d’être plus musclée et plus chaude qu’on l’imagine. Selon des délégués syndicaux qui ont pafrlé à des journalistes dont un reporter de Guineematin.com à la Bourse du travail, avant le début de la réunion, ils n’approuvent ni la manière, ni la quintessence de la proposition des leaders syndicaux dans leurs négociations avec le gouvernement hier, mardi.

« Pourquoi proposer le litre du carburant à 5 500 sans nous consulter ? », interrogent-ils, l’air frustré.

Après plusieurs heures de négociations hier, les leaders syndicaux ont proposé au gouvernement de vendre le litre du carburant à cinq mille cinq cent francs guinéens. Mais, la base estime que les leaders n’ont pas à prendre des décisions sans les consulter au préalable.

Ce mercredi 17 février 2016, c’est à 12H 43′ que les leaders syndicaux ont fait leur entrée dans la salle de réunion, remplie par la base, des syndicalistes déterminés à continuer le combat.

« Pas de recul ! Allez à la vitesse supérieure ! À bas la trahison ! À bas la division ! Vive le pain pour que vive la paix ! Pas de recul ! », ont été entre autres slogans scandés avant le compte rendu des pourparlers…

A suivre !

Abdoulaye Oumou Sow est dans la salle de réunion de la Bourse du Travail pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin