Gare routière de BambétoLa troisième journée de grève générale lancée par le mouvement syndical a peu été suivie par certains transporteurs. Des taxis et minibus ont circulé sur plusieurs axes ce mercredi à la grande déception de plusieurs conducteurs grévistes, a constaté Guineematin.com à travers ses reporters qui sont sur le terrain.

Pour comprendre ce qui s’est passé et comment le syndicat se réorganise, Guineematin.com a cherché à rencontré un des responsables locaux du syndicat. A la Gare routière de Bambéto, monsieur Mamoudou Kaba Condé, a expliqué à notre reporter que cette « permission de circulation » a été faite pour permettre à tous ceux qui le désiraient de se rendre à la Bourse du Travail pour rencontrer les négociateurs afin de suivre le compte rendu de leur rencontre avec le gouvernement.

Ce membre de la section syndicale de la mécanique générale de la commune de Ratoma qui a accepté de recevoir le reporter de Guineematin.com à la gare routière de Bambéto, a promis « qu’il n’y aura pas un seul taxi dans la circulation si les négociations n’aboutissent pas ». Il a ajouté que rien ne pourra casser leur mouvement et qu’ils iront jusqu’au bout. Car, « il s’agit de l’intérêt du peuple tout entier et non d’un petit groupe », a insisté monsieur Condé.

Ci-dessous, une partie de l’entretien en vidéo :

Alpha Mamadou Diallo pour Guinéematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin