Syndicaliste 1Difficiles négociations entre syndicalistes et émissaires du Gouvernement : « Alpha défend son fauteuil, moi aussi je défends mes intérêts, les intérêts des travailleurs », a notamment dit Mamadou Mansaré, le porte parole de l’inter centrale CNTG-USTG, à la base de la grève générale qui plonge la Guinée dans une cessation de travail généralisée depuis le lundi 15 février 2016, a constaté Guineematin.com à travers un de ses reporters présents au lieu des négociations.

Entrés dans la salle du ministère de la Fonction publique à 16 heures et quelques minutes, ce mercredi 17 février 2016, les syndicalistes sont sortis à 18 heures 30 pour laisser aux émissaires du gouvernement la possibilité de se concerter en toute discrétion. Et, probablement aussi se concerter avec le haut lieu !

Dans la cour, prise d’assaut par les journalistes, affamés de scoops, le porte parole de l’inter centrale n’a pas baissé sa voix pour clamer à un correspondant qui semble utiliser des arguments politiques pour le calmer au téléphone : « Mon frère, ça ce n’est pas politique ! Alpha défend son fauteuil, moi aussi je défends mes intérêts, les intérêts des travailleurs ! », a répondu Mamadou Mansaré.

Visiblement relancé avec une autre remarque-pression, le syndicaliste a confié «mon frère, ça ce n’est pas politique. Il n’y a pas plus RPG que nous ! Moi, ma mère est au RPG », a dit Mamadou Mansaré, porte parole de l’inter centrale CNTG-USTG.

Par ailleurs, répondant aux journalistes sur le fait que le gouvernement leur a demandé de « sortir » et d’attendre une heure trente dehors, monsieur Mansaré ne s’est pas montré impatient : « Nous allons attendre, même si c’est jusqu’à demain ! L’essentiel, c’est qu’on ait une solution ! »

A rappeler que les syndicalistes ont été rappelés à rejoindre la salle des négociations à 20 heures 22 minutes.

A suivre !

Du ministère de la Fonction publique, Abdoulaye Oumou Sow pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin