Chauffeur à CosaLa grève générale illimitée qui plonge la Guinée dans une situation de cessation d’activité depuis le lundi dernier donne aujourd’hui une image plutôt belle des dirigeants syndicaux. Certains compatriotes estiment que ce sont aujourd’hui les syndicalistes qui défendent le bas peuple, notamment en revendiquant pour la baisse du prix du carburant comme partout ailleurs.

A Cosa, un reporter de Guineematin.com a tendu son micro à Mamadou Samba Camara, un chauffeur qui a donné son avis sur cette grève : « Depuis que cette grève a été déclenchée, le 15 février dernier, jusqu’aujourd’hui,  nous l’observons. Donc, nous sommes assis dans nos maisons. Cette grève a été déclenchée pour tous les guinéens. Ce n’est pas seulement pour le syndicat ou pour les chauffeurs. Pourquoi ils ont déclenché cette grève ? C’est parce qu’ils (les syndicalistes) ont vu la misère des populations. On observe ce qui se passe dans les pays frontaliers à la Guinée. Le gouvernement ne devrait pas attendre que le syndicat appelle à une grève pour diminuer le prix du carburant. Cela devrait être fait en amont. Maintenant, nous sommes derrière les syndicalistes. Nous allons observer tout ce qu’ils nous diront », a notamment expliqué ce chauffeur de taxi.

De Cosa, Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin