Mamou, affrontement Dans la matinée de ce jeudi 18 février 2016, quatrième jours de grève, des échauffourées ont éclaté entre des agents de la CMIS N°10, conduit par le commandant Joseph Panival Haba et des groupes de jeunes à la gare routière de la conserverie, située au sud de la commune urbaine de Mamou, a constaté Guineematin.com à travers son correspondant local.

Selon les témoignages recueillis sur place, tout a commencé lorsque les agents du commandant Haba ont tenté de disperser des groupes de jeunes par des tires de gaz lacrymogène. Les jeunes ont alors répondu par des jets de pierres.

« Hier, le commandant Panival est venu demander aux jeunes taxi-motards  de reprendre leur activité, que rien ne nous arrivera. Nous avons répondu que nous sommes derrière le syndicat. Aujourd’hui encore, il est venu nous trouver regroupés à notre base. Il a ordonné à ses agents de m’arrêter. Mes amis se sont interposés et les agents ont tiré du gaz lacrymogène pour nous disperser. Ensuite, nous avons riposté par des jets de pierres », a expliqué Boubacar Baldé, membre du bureau du syndicat des taxi-motards de Mamou qui s’est exprimé au micro de Guineematin.com, via son correspondant local.

Pour sa part, le colonel Haba a confié à Guineematin.com qu’il essayait juste de faire son devoir. «Nous avons trouvé les taxi-motards et leur syndicat en prise à la conserverie. Nous sommes intervenus. Ils ont barricadé la route et on a essayé de faire notre devoir pour les disperser », a expliqué le commandant Haba.

A noter que le seul jeune qui a été arrêté dans ces heurts a été libéré après des démarches du syndicat auprès des autorités administratives de la région et de la préfecture de Mamou.

De Mamou, Keïta Mamadou Baïlo pour Guineematin.com

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin