Claude Kory Kondiano, président de l'Assemblée nationaleLa deuxième personnalité de la République est très heureuse de raconter aux responsables et militants du parti présidentiel comment il a réussi à dénouer la crise sociale. Claude Kory Kondiano vient d’expliquer comment il a pu faire céder les syndicalistes qui ont finalement renoncé à la baisse du prix du carburant, a constaté Guineematin.com au siège du RPG, ce samedi 20 février 2016.

Par ailleurs, le patron du législatif compte également parler et convaincre les jeunes du RPG qui sont frustrés et qui réclament la chute du gouvernement Youla.

Guineematin.com vous propose, ci-dessous, l’essentiel du message de monsieur Kory Kondiano, président de l’Assemblée nationale :

 » Vive le RPG, a bas la confusion, a bas les mains noires !

C’est le mardi dernier que j’ai proposé, lors d’une réunion du bureau de l’Assemblée nationale de participer à la résolution du problème posé par les syndicats. On s’est donc retrouvé le jeudi et hier vendredi. Je leur ai dit que notre pays traverse des moments difficiles. Et, comme ça se passe dans tous les pays, quand un gouvernement est dans des crises, il y a une taxe où l’Etat peu s’appuyer pour vivre. Et, si on touche à cette taxe, ça sera la catastrophe.

Ensuite, je leur ai parlé également du passage en Guinée du fonds monétaire international qui devra nous évaluer avant fin mars. Je leur ai dit qu’ils (les syndicats) étaient libres d’accepter ou pas. Mais, que si on touche à ce prix du carburant, le fonds monétaire risque de nous laisser. Et, s’ils nous laissent, on risque de ne pas pouvoir payer les fonctionnaires. J’ai parlé durant 45 minutes. Donc, ils se sont retirés. Ensuite, ils sont venus nous dire qu’ils vont consulter la base. Et, c’est avec ces arguments qu’ils sont parvenus à convaincre leurs amis de la base.

Mais, je leur ai dit que c’est la première fois que vous avez écouté et accepté la proposition de l’Assemblée nationale. Donc, à cet effet, on ami un comité tripartite pour le suivi de ce protocole d’accord. J’ai dit au premier ministre que en Guinée quand on se retrouve, chacun prend des propositions, mais quand on se sépare chacun oubli ses engagements.

Donc, je me devais de venir vers vous pour faire un compte-rendu. Mais, il y a des mécontents, même ce matin, j’écoutais dans une radio où on disait que l’Assemblée nationale ne devrait pas s’immiscer dans cette affaire. Donc, chers militants, si on vous provoque, restez sereins, je vous ai dit que le RPG est un grand parti, je vais m’entretenir avec les jeunes ce soir chez moi à Khapitaya afin de trouver une solution au problème qui mine notre parti… ».

Du siège du RPG, Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin