cosa femmes« Chaque deux jours, on vient réclamer à chacune d’entre nous 20 mille à 25 mille francs guinéens, en disant que les caisses de l’Etat sont vides… », a notamment dit à Guineematin.com une des manifestantes, demandant où ces responsables du marché mettent réellement cet argent. Frustrées contre ces incessantes rackettes, les femmes ont décidé de battre le pavé, ce lundi 22 février 2016 pour exiger le départ des dirigeants du « marché », notamment le premier responsable du bureau du marché, Aladji Dabo.

En réalité, ce « marché » de Cosa est un espace où on vend des condiments du matin à 17, heure à laquelle les jeunes transforment « le marché » en terrain de football…

En attendant la suite, Guineematin.com vous propose en vidéo ce constat fait sur place par un de nos reporters :

De Cosa, Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 621 090918

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin