Aziz Diop, KankanL’incendie de la mosquée de Diansoumana continue de susciter des polémiques dans la préfecture de Kankan. Un de nos fidèles lecteurs dans la ville a adressé un courrier à Guineematin.com pour donner sa part de vérité dans cette affaire. Pour lui, le préfet de Kankan, monsieur Aziz Diop était parfaitement bien informé des menaces qui pesaient sur l’érudit et sa famille.

Guineematin.com vous propose, ci-dessous, l’intégralité du message de notre lecteur à Kankan :

En effet, quelques jours après sa prise de fonction, le préfet, Aziz Diop, sur invitation de l’érudit de Kankan, Elhadj Souleymane Sidibé, s’était rendu au domicile de ce dernier. Après les salutations de bienvenue au préfet, Elhadj Souleymane Sidibé avait expliqué au préfet ses difficultés liées aux problèmes qu’il a avec certains parents au village Diansoumana. Il a expliqué au préfet qu’il avait une fois été pris en otage par ces personnes dans la mosquée au village qui ont voulu le brûler dans la sainte maison de Dieu, précisant qu’il a fallu l’intervention expresse du Chef de l’État pour le sauver ce jour avec l’arrivée de la gendarmerie.

L’érudit a également précisé au préfet qu’après cet acte au village, ce groupe de personnes continuait toujours à le harceler en disant que toutes les autorités de Kankan (préfet) sont acquises à leur cause et de ce fait qu’ils peuvent lui faire tout ce qu’ils veulent. « Mais, comme vous êtes le nouveau Préfet de Kankan et vous n’êtes pas d’ici, j’ai préféré vous appeler pour m’assurer que vous avez la bonne information sur le problème car ces mêmes personnes commencent à dire qu’ils ont le nouveau préfet (Aziz Diop) dans leurs poches », avait prévenu Elhadj Souleymane Sidibé à Aziz Diop.

Il a ensuite dit au préfet que ces personnes sont prêtes à tout pour lui faire du mal sur tous les plans après avoir échoué dans leur tentative d’assassinat contre sa personne.

En réponse, le préfet Aziz Diop a d’abord remercié l’érudit pour tout ce qu’il fait dans le sens de la paix et du rayonnement de l’islam. Ensuite, le préfet a rassuré Elhadj Souleymane Sidibé que personne ne lui fera du mal et personne ne passera par lui pour nuire à l’érudit. Le Préfet a donné sa parole que rien ni personne n’inquiéterait l’érudit.

Depuis cette visite du préfet chez l’érudit, Elhadj Souleymane Sidibé ne voyage jamais hors de Kankan sans envoyer un émissaire pour informer le Préfet de son absence tout en confiant sa famille à l’autorité préfectorale. Même ces derniers jours, le Préfet avait été informé de la gravité de la situation. Mais, malheureusement, il n’a pris aucune mesure pour éviter ce qui est arrivé.

Entendre Aziz Diop dire dans les médias que l’érudit lui impose de mettre les gens aux arrêts est absurde et immoral. L’Érudit n’a fait qu’interpeler le Préfet et lui donner des informations supplémentaires sur les personnes incriminées. Mais, à ce niveau, le préfet fuit simplement ses responsabilités. Aziz Diop est informé de ce problème depuis très longtemps.

Ibrahima Kaba, résidant à Kankan pour Guineematin.com

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin